Avant une rentrée qui s’annonce agitée, l’Etat commande pour 22 millions d’euros de lacrymogènes

Le ministère de l’Intérieur a publié un appel d’offre de marché public afin d’équiper les forces de l’ordre en armes et munitions anti-émeutes pour une durée de quatre ans. Une commande qui s’élève à 22 millions d’euros, hors taxes.

Le gouvernement sentirait-il qu’il y a de l’eau dans le gaz, à la veille d’une rentrée sociale s’annonçant plus que mouvementée, sur fond de réforme de code du travail par ordonnance ou encore de hausse de la CSG ?

Le ministère de l’Intérieur a en tous cas décidé de sécuriser son stock d’armes non-létales destinées aux forces de l’ordre en passant commande le 5 août sur le site officiel des marchés publics pour des grenades lacrymogènes, des grenades assourdissantes et leurs lanceurs. Les munitions de lanceurs de balles de défense (LBD, communément appelé flashball) sont exclues de l’appel d’offre, consultable par tout un chacun sur le site officiel du Bulletin officiel des annonces des marchés publics.

Similar posts