Au cours des trois derniers jours, 10 surdoses impliquant le fentanyl sont survenues dans la région de Montréal.

D’ailleurs, quatre trafiquants de drogue âgés de 21 à 37 ans qu’on soupçonne d’être à l’origine des surdoses de fentanyl à Montréal ont été arrêtés et pourront être remis en liberté sous conditions.

Ils auraient vendu un mélange de fentanyl et d’héroïne à au moins sept personnes qui ont chacune fait une surdose, vendredi, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve.

«Le fentanyl, c’est un opiacé de la même famille que l’héroïne et la morphine. Mais c’est beaucoup plus puissant, c’est un opiacé synthétique», a expliqué Dr Marie-Ève Morin, médecin de famille œuvrant en dépendance et fondatrice de la clinique Caméléon.

«Le nouveau phénomène, c’est celui du fentanyl illicite importé principalement de Chine. Il sert à couper l’héroïne pour augmenter les profits ou pour rendre l’héroïne encore plus puissante. Ça se fait dans des laboratoires clandestins. Les revendeurs et les gens qui en achètent ne savent pas forcément que c’est ça qu’ils vont consommer», ajoute Dr Morin.

Malgré la crise qui sévit dans l’Ouest canadien, notamment à Vancouver, l’intervenante espère qu’elle ne sera pas aussi sévère ici, au Québec.

«Heureusement, à Montréal, nous avons trois sites d’injection supervisée. Ça peut sauver des vies. Il existe deux excellents traitements pour la dépendance aux opiacés, la méthadone et la buprénorphone. Ce sont des médicaments qui vont remplacer les opiacés chez les consommateurs pour qu’ils arrêtent de consommer. Et ça rend les gens complètement fonctionnels.»

Le fentanyl est une drogue 100 fois plus puissante que la morphine et 40 fois plus puissante que l’héroïne.

Similar posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *