Un bon nombre de régions du Québec ont été touchées par des orages violents et des pluies dilluviennes, mardi. De ce nombre, le quartier de Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, a été particulièrement touché.

Arbres matures déracinés, érables centenaires, voitures écrasées: les scènes de désolation étaient saissisantes après le passage d’une vague d’orages et d’averses d’une rare puissance.

Il faudra évaluer les dommages causés par les intempéries dans les prochains jours: véhicules, toitures, vitres, sous-sols.

Une vingtaine de résidences sur l’avenue Monclair, entre les avenues Fielding et Somerled, ont dû être évacuées par mesure de sécurité après que des branches d’arbres soient tombées sur des transformateurs et des résidences, a indiqué Mario Drolet, chef aux opérations Service de sécurité incendie de Montréal (SIM).

Les arbres d’un parc au coin des rues Monkland et Madison « étaient presque tous tombés » et un incendie s’était déclaré dans la toiture d’une maison à L’Île-Bizard, a ajouté M. Drolet.

La police de Montréal a confirmé prêter renfort aux pompiers et autres équipes d’urgence, notamment pour assurer la circulation des artères fermées en raison d’arbres tombés sur des véhicules, des résidences ou dans les rues.

Après être passés sur la grande région métropolitaine, les orages ont poursuivi leur chemin vers l’est du Québec.

Pannes d’électricité

Selon Hydro-Québec, environ 70 000 foyers étaient privés d’électricité à 23 heures. Au moins 50 000 dans la région de Montréal et 10 000 en Montérégie. Dans la région des Laurentides, on dénombrait au moins 10 000 clients qui manquaient de courant.

En soirée, Hydro-Québec rapportait 335 lieux d’intervention pour le rétablissement du courant à travers la province.

Les lieux les plus problématiques étaient sur l’île de Montréal, particulièrement dans l’ouest de la ville, a affirmé le porte-parole d’Hydro-Québec, Mathieu Rouy.

« Les rafales ont été si violentes qu’il y a des arbres qui coupent la rue et empêchent l’accès à nos équipes. Il faut carrément découper ces arbres-là pour que les véhicules puissent passer », a expliqué M. Rouy.

Les clients de ces secteurs, notamment dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, doivent s’armer de patience et pourraient passer la nuit sans électricité, selon ce qu’a laissé entendre le porte-parole.

De son côté, la Ville rapportait la chute de « plusieurs arbres dans l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce ».

Le maire de l’arrondissement, Russell Copeman, a demandé à ses citoyens de « respecter les périmètres de sécurité » établis par les équipes d’urgence.

Le Centre sportif de Notre-Dame-de-Grâce et la bibliothèque Benny ont également été fermés temporairement en raison d’une panne d’électricité.

Similar posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *