Diversion de la Corée du Nord, le vrai danger : Détérioration de la situation russo-américaine

« Hourra pour la France ! Depuis ce matin, elle est plus forte et plus fière. Du fond du cœur merci à ceux qui ont pour elle remporté ce magnifique succès »

Charles de Gaulle Gerboise Bleue. Le 14 janvier 1963 au Sahara algérien

Le monde est suspendu à la menace d’une guerre entre l’Empire et la Corée du Nord un petit pays que l’on présente comme un rogue state ? Tous les médias occidentaux et même les autres retiennent leurs souffles en prévoyant une troisième guerre qui est déjà là l’ouvre depuis bien longtemps pour les damnés de la Terre. A titre d’exemple, personne ne parle dans les médias des désastres humanitaires en Birmanie ou au Yémen . Pas la moindre réunion du Conseil de sécurité ni même un rappel à l’ordre. On zoome sur les velléités de la Corée du Nord de rentrer dans le club nucléaire malgré tous les empêchements. En fait de mon point de vue il est une autre situation plus grave qui est celle de la détérioration inexorable des relations russo américaines notamment depuis les sanctions le renvoi des diplomates et les fouilles du FBI dans des bâtiments de l’ambassade russe aux Etats-Unis.

L’analyse de Renaud Bouchard est hémiplégique il présente la Corée du nord selon la vision occidentalo- centriste d’Eux et les autres. Dans le texte qui va suivre on sent le parti pris et la moindre compréhension de la situation d’un pays qui n’a pas arrêter de se battre depuis l’armistice de 1953 qui a détruit la Corée et l’a divisé en deux :

« L’unique question que pose pour le moment le comportement de Kim Jong-un se résume à celle-ci : jusqu’à quel point ultime, jusqu’à quel horizon stratégique sans cesse repoussé et dans quels desseins la Corée du Nord poursuivra-t-elle son programme balistique et nucléaire, sachant que par-delà le chantage exercé sur la base d’une maîtrise technologique certes perfectible mais à tout le moins indiscutable et qui prouve que la Corée du Nord a manifestement franchi un « seuil » de réelle dangerosité nucléaire, l’usage effectif d’une arme atomique anéantit pour son auteur toute espérance d’obtenir plus que l’impossible ? Quant au corollaire d’instabilité et de menace que génère ce comportement agressif qui nourrit l’aventurisme belliqueux du dirigeant Nord-Coréen, est-il de nature à susciter de la part de ladite « communauté internationale » une réaction efficace susceptible d’enrayer sinon d’éteindre intelligemment la montée aux extrêmes en lieu et place des gesticulations habituelles, des protestations officielles, des « condamnations », des « communiqués » et des « appels à réagir avec la plus grande fermeté », sans compter les réunions en urgence du Conseil de Sécurité de l’ONU » (1)

Similar posts