En Colombie la vaccination obligatoire jugée inconstitutionnelle

La Cour constitutionnelle de Colombie a récemment statué que l’obligation du vaccin contre le HPV était inconstitutionnelle. Cependant la décision judiciaire est allée au-delà du principe de l’obligation vaccinale contre le vaccin HPV. Elle a affirmé que le principe éthique du consentement éclairé était applicable à tout acte médical portant des risques.

Selon la Cour, qui est la plus haute juridiction du pays chargée d’interpréter la Constitution, l’Etat ne peut prendre de décisions concernant l’intégrité physique parce que pareille décision violerait la dignité humaine. [1, 2 ]

La cour a souligné que les décisions impliquant des procédures médicales devraient finalement être prises par les patients eux-mêmes, et non par le gouvernement. La Cour a averti le ministère de la Santé de Colombie qu’il « devait obtenir le consentement éclairé [des patients] avant de leur administrer le vaccin ».[1]

La décision de la Cour soulève maintenant des questions sur une loi (loi 1626 de 2013) adoptée en 2013 par le gouvernement colombien et qui « garantissait » la vaccination gratuite et obligatoire de la population de Colombie contre le HPV. La loi prévoyait à l’origine le vaccin contre le HPV pour les jeunes-filles des écoles primaires et secondaires (de la 4ème à la 7ème année). La couverture a ensuite été élargie pour inclure les filles jusqu’à la 11ème année. [1,3]

Similar posts