Mexique : peur et désolation à Juchitan (Oaxaca) après le séisme, trois jours de deuil national déclarés

Mexique : Après le séisme qui a fait 64 morts, les recherches s’arrêtent

Il y a eu plus de 720 répliques du séisme…

Deux jours après le séisme de magnitude 8,2 qui a durement touché le Mexique, les recherches s’arrêtent. Toute la nuit et malgré les répliques incessantes, secouristes, militaires et policiers ont fouillé les ruines de Juchitan dans le sud du pays, la commune la plus touchée par la secousse survenue jeudi soir, la plus forte dans ce pays en un siècle.

« Il ne reste plus personne sous les décombres. La majorité (des survivants) a été secourue presque immédiatement par les familles et les voisins », a assuré aux journalistes Roberto Alonso, coordinateur d’une équipe de secours. Selon lui, il ne subsiste qu’un doute, sur la présence ou non d’un policier sous les gravats de la mairie, construction colorée de style colonial qui a été réduite en miettes.

Trois jours de deuil national

L’épicentre du tremblement de terre qui a frappé le sud du Mexique, faisant également plus de 200 blessés, était situé dans le Pacifique, à environ 100 kilomètres au large de Tonala (Etat du Chiapas), selon le centre géologique américain USGS. Les autorités, qui ont décrété trois jours de deuil national, annonçant 64 morts dans un nouveau bilan, mais il pourrait au final y en avoir plus de 80.

L’Etat d’Oaxaca a été le plus affecté, avec 45 morts, dont au moins 36 à Juchitan. Voitures ensevelies sous les gravats, pans de murs renversés, morceaux de verre ou de bois jonchant les rues : cette localité de 100.000 habitants entourée de montagnes à la végétation tropicale était défigurée.

Similar posts