SOTT FOCUS: Mammouths gelés et catastrophes cosmiques

Depuis des années, je suis fasciné par ce qu’on pourrait à juste titre considérer comme l’un des plus grands mystères de notre planète : la disparition des mammouths laineux. Essayez d’imaginer l’inimaginable : des millions de mammouths géants inexplicablement congelés sur place en l’espace d’une nuit.

C’est un événement fascinant à plus d’un titre. D’abord, la congélation instantanée est un phénomène très particulier qu’on ne retrouve généralement pas sur notre planète. En outre, étant donné les circonstances de cette disparition, la magnitude et la puissance requises pour littéralement décimer une espèce entière sont véritablement stupéfiantes.

Mais l’aspect le plus fascinant de cet événement est sans doute qu’il s’est produit il y a 13 000 ans, à une époque où l’espèce humaine était déjà établie à grande échelle sur la planète Terre. Pour vous donner une idée, les peintures pariétales du Paléolithique supérieur découvertes dans le sud de la France (Lascaux, Chauvet, Rouffignac…) furent réalisées il y a entre 13 000 et 17 000 ans.

Cet événement remet en cause la vision uniformitaire de l’Histoire, qui postule que la progression de la vie sur notre planète est un processus linéaire, qui s’intensifie jour après jour, et qui est imperméable à toute catastrophe ou tout revers de fortune d’origine externe. Par conséquent, un tel événement jette un éclairage différent sur notre condition humaine et sur l’illusion qui prévaut selon laquelle les êtres humains seraient des sortes de créatures toutes-puissantes qui seraient au-dessus des lois naturelles, y compris celles qui gouvernent les catastrophes majeures.

C’est un sujet fascinant et déconcertant, parce que les nombreuses théories proposées depuis deux siècles pour tenter d’expliquer la disparition des mammouths laineux – par exemple : ils auraient été pris au piège dans des rivières gelées, auraient été victimes de la chasse, auraient succombé à des tempêtes de grêle, auraient été ensevelis sous des coulées de boue, seraient tombés dans des crevasses glaciaires, auraient été victimes de l’ère glaciaire – ne suffisent pas à expliquer pleinement cette extinction de masse.

Donc, dans l’article qui suit, je tenterai d’expliquer comment et pourquoi des millions de mammouths laineux ont pu être congelés en l’espace d’une nuit.

Powered by WPeMatico

Similar posts