Un laser XXL pour espionner les atomes et les virus

Hambourg a sorti le grand jeu pour présenter le XFEL. C’est le plus grand laser à électrons libres et à rayons X du monde. 27.000 flashs par seconde, une cadence ultrarapide pour observer l’infiniment petit. Le noyau du laser est un tunnel de 3,4 km situé à 38 mètres de profondeur sous la ville portuaire allemande. Objectif : permettre des percées scientifiques en décortiquant le fonctionnement d’atomes, de virus ou de processus chimiques.

« Les flashs lumineux que nous générons sont d’environ 100 femtosecondes, ce qui représente plus ou moins la vitesse dont la lumière a besoin pour traverser un cheveu humain explique Dirk Nölle, coordinateur technique du XFEL. Atteindre la Lune ne prendra qu’une seconde. Nous générons ainsi des impulsions lumineuses extrêmement courtes qui nous permettent de geler des réactions rapides comme par exemple la matière biologique. »

A l’origine de ce projet d’un milliard et demi euros, le centre de recherche allemand DESY. Fruit d’une coopération entre 11 pays européens dont la France et la Suisse, le XFEL entrera en fonction dès samedi.

Similar posts