Des biologistes ont découvert que l'encens est un antidépresseur psychoactif

Pendant des siècles, la combustion de la résine d’arbre Boswellia a été utilisée par les services religieux. On dit que l’arôme de Boswellia, autrement dit l’encens, contribue à une meilleure exaltation spirituelle. Il apparaît à de nombreuses reprises dans les textes anciens

Des biologistes ont découvert qu’il était également bon pour notre cerveau. Dans une étude parue l’an dernier dans le journal de la Fédération des Sociétés Américaines pour la Biologie Expérimentale, une équipe internationale de scientifiques, dont des chercheurs de la Johns Hopkins University et de l’ Hebrew University de Jérusalem, décrivent comment brûler de l’encens active des canaux ioniques mal compris dans le cerveau et dissipe l’angoisse ou la dépression.

Powered by WPeMatico

Similar posts