Interview du Dr Paul Thomas sur les vaccins

« Si dans ma pratique, j’observe des retards de développement chez les enfants, je crois qu’il faut arrêter de vacciner »

Même quand l’enfant commence à manifester les signes d’un problème neurologique, ils continuent (de vacciner) !

J’ai eu tellement de patients auxquels leur pédiatre avait dit : « Oh non, il n’y a aucun lien. Il faut faire tous les vaccins ». Et même si l’enfant présente des signes d’un problème neurologique, ces pédiatres recommandent de continuer la série des vaccins. Cette attitude me parait imprudente et irresponsable. Quand on sur-vaccine, on surcharge le système immunitaire avec le risque de faire évoluer la situation vers des problèmes allergiques et/ou auto-immuns.

Les maladies chroniques que nous voyons aujourd’hui sont en partie dues à ce problème. Il nous faut changer notre façon de travailler, il nous faut individualiser la médecine. On ne peut plus se satisfaire d’une médecine passe-partout.

Depuis 2011, il y a eu pas mal de changements au CDC (Centres Américains de Contrôle et de Prévention des Maladies) en ce qui concerne les recommandations officielles ayant trait à la vaccination diphtérie, tétanos, coqueluche acellulaire (DTCa) des femmes enceintes. Dans les documents que j’ai publiés à ce sujet, j’aurais dû mettre en grandes lettres : « Pas question de DTCa !»

Powered by WPeMatico

Similar posts