Poutine met en garde la jeunesse contre la submersion de l'Europe chrétienne et la disparition de son identité

Lors du festival Mondial de la Jeunesse à Sotchi, Vladimir Poutine au cours d’une discussion avec les jeunes de tous les pays, souligne que le monde chrétien blanc était en train de se faire submerger par les afflux migratoires des peuples de cultures et religions extra-européennes. Non seulement il veut éviter un tel sort à la Russie, mais il a plaidé pour une vaste union des pays européens unis dans une même identité afin de préserver le poids mondial central que leur spécificité culturelle et ethnique représente pour l’avenir de l’humanité.

Traduction intégrale exclusive de l’extrait vidéo :

« Regardez seulement ce qui se passe dans le monde: l’Inde, notre voisine, a une population de 1,2 milliard d’habitants. Et la Chine une population de 1,5 milliard. Les USA continuent de recevoir de plus en plus d’immigrés et, pour autant que je puisse en juger, sa population chrétienne, blanche est déjà en état d’infériorité numérique. Vous dites « bien sûr » mais cela a changé seulement récemment.

Les Chrétiens, les blancs [aux USA] sont devenus une minorité, moins de 50% à présent. Ce que je suis en train de dire c’est que le monde est en train de se diriger vers un changement dramatique global. Je ne dis pas que c’est bien ou mal, je dis juste que des changements globaux se passent. Vous avez dit que la Russie est un vaste territoire et c’est un fait – de sa partie occidentale à ses frontières orientales, c’est un espace eurasiatique. Mais pour ce qui concerne sa culture, sa langue, son appartenance linguistique et son histoire, c’est indubitablement un espace européen puisqu’ il est peuplé par des gens de cette identité.

Je dis ça parce que nous devons préserver tout cela si nous voulons rester une attraction importante dans le monde. Et je ne dis pas cela dans une optique militaire ou rien de cela. Nous ne devons pas nous diviser et revenir en arrière, c’est-à-dire refaire la guerre entre la France et la Russie de 1812-14, mais plutôt regarder pour l’avenir des façons de construire un futur commun et suivre ce chemin.

Il s’agit de savoir comment nous pouvons préserver ce vaste espace et ces peuples en tant que centre mondial de poids pour nos relations avec les pays asiatiques et le continent américain. Si cela ne se fait pas, cela signifiera la fragmentation [du continent] entre entités quasi-nationales mineures d’États qui perdront leur poids mondial de centre indépendant. Si on le préserve, cela sera un gros avantage pour le développement humain, parce que [l’identité européenne] est une part majeure de la culture mondiale et doit être assurément préservée. »

Powered by WPeMatico

Similar posts