Irak : 31 fois plus de victimes civiles que ne le reconnaît la coalition occidentale

Après avoir étudié 150 sites frappés par l’aviation occidentale, le New York Times révèle l’ampleur des dommages collatéraux dans les opérations contre Daesh. La guerre « la moins transparente » de l’Histoire des États-Unis, selon les journalistes.

Les conclusions d’une enquête de terrain en Irak du New York Times, publiée le 16 novembre 2017, sont accablantes pour la coalition arabo-occidentale. Les journalistes du quotidien new-yorkais disent avoir inspecté plus de 150 sites ciblés par la coalition emmenée par les États-Unis, chaque fois le plus vite possible après que Daesh s’en était retirée. Des centaines de témoins et survivants ainsi que des responsables locaux ont été interviewés. Les fragments des missiles et des bombes lancées sur Mossoul et ses environs ont été photographiés et expertisés.

Powered by WPeMatico

Similar posts