La connexion entre Clostridia, santé mentale et autisme

Les Clostridia (ou clostridium) sont un groupe de bactéries opportunistes et souvent pathogènes qui peuvent se loger dans le système digestif. Ils sont strictement anaérobies (n’aiment pas l’oxygène) et forment des spores résistantes à de nombreux antibiotiques conventionnels ce qui augmente leur pouvoir pathogène (1).

Clostridium difficle (C. diff) est le plus connu des clostridia, il peut entraîner divers problèmes digestifs, dont des maladies inflammatoires comme la colite pseudomembraneuse (2). Les infections à C. difficle peuvent se manifester autrement que par des symptômes de colite pseudomembraneuse. Ils peuvent donner des symptômes non spécifiques: un état ressemblant à la grippe, un ballonnement, des gaz excessifs, des douleurs abdominales ou un transit intestinal versatile (depuis les selles molles jusqu’à la diarrhée et la constipation).

Les bactéries Clostridia peuvent envahir une grande partie de la flore digestive normale et entraîner des déséquilibres importants dans le micro-environnement (càd le microbiome) du système digestif (3). Malheureusement, aux Etats-Unis, les infections à C. difficile sont responsables de 30 000 décès chaque année (4).

Il y a d’autres types de clostridia, en plus de Clostridium difficile. C. botulinum (responsable de certaines formes d’intoxication alimentaire) fait partie de la famille des bactéries clostridiennes, ainsi que C. tetani (responsable de la maladie neuromusculaire du tétanos). En fait, il y a plus de 80 espèces de bactéries clostridiennes qui peuvent entraîner des problèmes, mais elles ne sont pas toutes dangereuses et pathogènes.

Powered by WPeMatico

Similar posts