MEILLEUR DU WEB: Terroriste ou bouc-émissaire ? L'agresseur de Manhattan, Sayfullo Saipov et le dossier du gouvernement US en matière de fabrication du terrorisme

Plusieurs questions restent sans réponse au sujet de l’attentat terroriste perpétré à Manhattan le 31 octobre, qui aurait été commis par Sayfullo Saipov, un immigrant ouzbek. La plus importante est un rapport d’un voisin de Patterson, dans le New Jersey, qui a déclaré avoir vu Saipov en compagnie de deux hommes qu’il a repérés.

« Ils ne ressemblaient pas à des ouvriers du bâtiment. Ils n’étaient pas habillés comme s’ils allaient travailler », a déclaré Carlos Batista à Fox News. « Je le voyais avec eux plus souvent qu’avec ses propres enfants. »

Tout comme la mystérieuse femme que l’on aurait vue avec Stephen Paddock, le tireur de Las Vegas qui a été désigné coupable, les deux individus repérés avec Saipov ne seront jamais identifiés et les médias institutionnels rejetteront l’histoire de Carlos Batista comme non pertinente, si jamais ils venaient à tout simplement la considérer. Le loup solitaire, inspiré et radicalisé par les vidéos d’État islamiques, est maintenant le récit officiel.

« A bien des égards, il s’agit maintenant d’un cas classique de radicalisation d’un djihadiste national qui s’est associé à ISIS, c’est leur nouveau modèle de développement », a déclaré Andrew Cuomo, gouverneur de New York, à CBS News. « C’est très simple. Vous utilisez un véhicule pour nuire. C’est à New York. C’est à Londres. C’est en Allemagne. C’est en France. C’est dans l’Ohio. Alors c’est plus que ce que nous en avons vu. »

Est-il possible que les deux hommes aient été les manipulateurs de Saipov ?

Par exemple, nous savons que le service de police de New York a infiltré et surveillé la communauté musulmane non seulement à New York, mais dans tout le pays. En 2012, il est apparu que la police de New York n’avait pas seulement espionné les musulmans, mais qu’elle avait également inséré des agents provocateurs dans cette communauté. Ceci a été révélé lors du procès d’Ahmed Ferhani, un malade mental accusé d’avoir comploté pour bombarder une synagogue à Manhattan.

Powered by WPeMatico

Similar posts