Le Canada adopte la loi antirusse Magnitski

Avec l’appui de tous les partis, le Parlement du Canada a adopté, à la fin du mois d’octobre, une nouvelle loi sur les sanctions inspirée de la loi américaine Magnitski. Sous prétexte de viser de prétendus violateurs des droits de la personne, la loi offre un moyen à Ottawa de sanctionner les dirigeants de, et liés à, la Russie et d’autres pays qui sont dans la mire de l’impérialisme canadien et américain.

La Loi sur la justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus (Loi S-226) permet au gouvernement de geler les avoirs canadiens de « dirigeants étrangers corrompus » et d’empêcher leur entrée au Canada.

Powered by WPeMatico

Similar posts