france
BERGERAC, France – Chris Froome a décrit les suggestions à l’effet qu’il avait volontairement bousculé son adversaire Fabio Aru pendant une étape du Tour de France comme étant «loufoques». Froome, qui dispose d’une avance de 18 secondes sur Aru après neuf étapes, a déclaré pendant la première journée de repos lundi qu’il avait commis une seule erreur.

De nombreux observateurs croient que le Britannique a volontairement bousculé Aru pour venger la décision du champion italien de lancer une attaque au moment où Froome éprouvait un problème mécanique dans l’ascension du mont du Chat.

Loi non écrite

«C’était évident que je devais changer de vélo et il semble que Fabio Aru ait décidé d’accélérer à ce moment, a expliqué Froome dans un communiqué émis par l’équipe Sky. Je crois qu’il existe une loi non écrite dans le peloton qui stipule que si le meneur de la course éprouve un ennui quelconque qui l’empêche de poursuivre, alors le groupe doit éviter d’en tirer profit.»

Froome a éventuellement rattrapé Aru, mais il a dit que le contact avec le cycliste d’Astana était accidentel.

«Après avoir rattrapé le groupe, nous sommes entrés dans une épingle et j’ai perdu mon équilibre et dérivé vers la droite, a-t-il évoqué. Aru s’est retrouvé là au même moment et il a glissé lui aussi. C’était un accident et je crois que Fabio était le premier à le reconnaître. Je me suis excusé immédiatement, sur la chaussée. Toute suggestion à l’effet que c’était un geste délibéré est complètement loufoque.»

L’étape de dimanche vers Chambéry a été ponctuée de nombreuses chutes. Parmi ceux qui n’ont pu rallier l’arrivée se trouve le coéquipier de Froome, Geraint Thomas, qui a dû déclarer forfait en raison d’une fracture du pelvis et de la clavicule, en plus d’une commotion cérébrale.

«C’est un coup très dur à encaisser pour l’équipe», a reconnu Froome.

Voyez l’incident à la 39e seconde de cette vidéo:

Comments: 0

Une vingtaine de touristes ont été dévalisés samedi matin par des malfaiteurs encagoulés devant leur hôtel près de l’aéroport de Roissy, au nord de Paris, a appris l’AFP lundi de sources proches de l’enquête.

Les touristes, des Français, des Américains et des Marocains, attendaient des navettes devant leur hôtel, situé à Roissy-en-France, lorsque des malfaiteurs ont fait irruption à bord d’au moins deux véhicules. Encagoulés, vêtus de noir et munis de gaz lacrymogène, ils ont délesté les touristes de leurs bagages et effets personnels avant de prendre la fuite.

Les hôtels situés aux abords de Roissy comme les axes routiers reliant les aéroports de Roissy et du Bourget à Paris sont régulièrement le théâtre d’agressions visant les biens de valeur transportés par les touristes. L’été dernier, plusieurs malfaiteurs avaient détroussé un car de touristes chinois devant un hôtel de Gonesse, non loin de l’aéroport.

Plus récemment, en novembre, deux riches Qataries ont été délestées de 5 millions d’euros de bijoux et vêtements lors d’un braquage aux portes de Paris, alors qu’elles venaient d’atterrir à l’aéroport du Bourget et se dirigeaient vers Paris à bord d’une Bentley.

Comments: 0

L’ancien diplomate et politologue américain juge que les difficultés que Russes et Américains rencontrent actuellement dans leurs relations viennent de leurs différences historiques de la perception du monde.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a rencontré l’ancien secrétaire d’Etat américain Henry Kissinger, responsable américain à l’origine de la politique de détente vis-à-vis de l’URSS dans les années 1970. Les deux hommes ont échangé leurs points de vue concernant les perspectives des relations russo-américaines et certains des problèmes régionaux qui font l’actualité.

#WolfgangSchaüble, ministre des Finances allemand : c’est à l’#Europe de défendre l’«ordre mondial»
Plus d’infos ️ https://t.co/E4IajJPjDmpic.twitter.com/twt3P4PYWq

— RT France (@RTenfrancais) 21 juin 2017

« L’idée de dominer le monde fait presque partie de l’ADN de la politique étrangère américaine », a déclaré l’ancien diplomate en ouverture de son discours concernant l’état actuel des relations russo-américaines. Il a prétendu que l’autodétermination des deux pays au cours de ces deux derniers siècles étaient à la source des difficultés auxquelles ils font aujourd’hui face. Il a souligné que dans la hiérarchie mondiale, les Etats-Unis avaient tendance à ne pas toujours se poser comme un leader, mais comme le leader, tandis que la Russie prenait le rôle du défenseur et avocat d’un ordre mondial basé sur les principes de la religion, puis sur les principes marxistes.

Comments: 0

On connaît les adversaires des Canadiens Milos Raonic et Eugenie Bouchard en vue des Internationaux de tennis de France, qui seront présentés au stade Roland-Garros.

Raonic, sixième joueur mondial, est la 5e tête de série du tableau masculin. Au premier tour, il fera face au Belge Steve Darcis, 38e raquette au sein de l’ATP, ce qui laisse présager un premier match pas trop ardu.

Si la logique est respectée, Raonic devrait attendre les quarts de finale. Il pourrait y retrouver Rafal Nadal, l’Espagnol étant le grand favori sur terre battue. Seule crainte, Raonic n’a pas disputé beaucoup de matchs ces derniers mois et rien n’est moins sûr.

Pour sa part, Eugenie Bouchard, 56e joueuse au classement de la WTA, fera face à la Japonaise Risa Ozaki, qui vient au 73e rang du classement.

Une victoire est envisageable, mais Bouchard s’est blessé la semaine dernière et on peut présumer qu’elle ne serait pas sur un terrain de tennis dans les prochains jours s’il ne s’agissait pas d’un tournoi du grand chelem.

Écoutons l’analyse et les prédictions d’Hélène Pelletier…

Comments: 0

LYON, France – Milos Raonic a atteint le carré d’as de l’Omnium de Lyon, jeudi, après avoir pris la mesure du Portugais Gastao Elias 6-4, 6-3.
Le Canadien, qui est âgé de 26 ans, a dû redoubler d’efforts pour franchir les quarts de finale. Il a connu sa part d’ennuis au service, comme en témoignent ses sept doubles fautes et son taux de réussite avec sa première balle de seulement 38 pour cent.

Néanmoins, l’Ontarien n’a pas concédé le moindre bris de service en trois opportunités à son adversaire, classé 125e au monde.

En demi-finales vendredi, Raonic affrontera le vainqueur du duel entre le Tchèque Tomas Berdych et le Français Gilles Simon.

Le représentant de l’unifolié espère participer à une deuxième finale sur la terre battue cette saison, après avoir été finaliste au tournoi d’Istanbul il y a quelques semaines.

Comments: 0

Qualificatifs pour les Mondiaux de Budapest (du 12 au 28 juillet), les Championnats de France en grand bassin de Schiltigheim, dans le Bas-Rhin, ont débuté ce mardi matin.

Valeur montante de la natation tricolore, Jordan Pothain, 22 ans, a notamment validé son billet pour la finale du 400 m nage libre, avec le troisième temps des séries (3’52″34). Damien Joly (3’51″76) et Joris Bouchaut (3’52″31) ont été les plus rapides.

Sur 50 m papillon, ce sont Jérémy Stravius (23″68) et Mehdy Metella (23″77) qui ont nagé les plus vite.

Comments: 0
Tags:
(AP Photo/Petr David Josek)
PARIS – Marc-Édouard Vlasic a inscrit le but victorieux et le Canada a surmonté une bonne frousse avant de venir à bout du pays hôte, la France, par la marque de 3-2 jeudi au Championnat du monde de hockey.Le Canada a ainsi porté sa fiche à 4-0 dans le tournoi. Les représentants de l’unifolié ont tiré de l’arrière pour la première fois du tournoi lorsque Damien Fleury a touché la cible en avantage numérique à 1:37 de la deuxième période, donnant les devants 2-1 aux Français.

Claude Giroux a toutefois riposté en supériorité numérique et les deux équipes ont retraité au vestiaire après 40 minutes de jeu avec une égalité de 2-2. Vlasic a marqué le but qui a fait la différence à 2:22 du troisième vingt, après qu’une rondelle bondissante eut dévié sur le Français Jonathan Janil avant de déjouer le gardien Florian Hardy.

Ryan O’Reilly et Olivier Dame-Malka ont chacun noirci la feuille de pointage au premier tiers.

Hardy a complété la rencontre avec 32 arrêts, tandis que son adversaire, Chad Johnson, repoussait un total de 22 lancers.

Une impressionnante foule de 14 510 spectateurs s’était réunie à l’AccorHotels Arena de Paris pour encourager ses favoris, qui ont surpris tout le monde en l’emportant contre la Finlande et la Suisse plus tôt dans la phase préliminaire du tournoi.

Le Canada était privé de Tyson Barrie, qui menait tous les défenseurs avec une récolte de sept points en trois rencontres avant de subir une grave blessure au bas du corps jeudi.

Chris Lee, un vétéran âgé de 36 ans qui évolue en KHL, a été enregistré pour la compétition vendredi dernier et a pris la place de Barrie au sein de la deuxième paire de défenseurs canadiens avec Calvin de Haan.

Les Canadiens, doubles champions en titre du tournoi sont toujours en tête du groupe B avec une fiche de 4-0. Leur prochain match aura lieu contre la Suisse (2-1-1-0) samedi.

Comments: 0

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Je crains fort que ce nouveau quinquennat nous semble long, très long. Alors que j’entends souvent l’expression « après Hollande ça va être dur de faire pire », mon petit doigt me dit que rien n’est moins sûr !

Si certains disent que l’on a touché le fond, il ne faut pas oublier qu’une fois au fond on peut effectivement remonter mais aussi se mettre à creuser, et notre pays semble avoir une furieuse envie de creuser…

Noooon… Je ne fais pas d’anti-macronisme primaire ! Je n’allais même pas accuser ce pauvre bougre qui n’a même pas encore pris officiellement ses fonctions !

Je voulais m’en prendre plutôt à la Commission européenne dont le président Juncker – ce gentil garçon luxembourgeois qui a su assurer la prospérité de son État lilliputien en permettant aux entreprises de tous ses voisins de ne pas payer d’impôts, bref, ce parangon de la vertu budgétaire (surtout avec le pognon des autres et le vôtre en particulier) – vient donc de féliciter le petit père du peuple Macron (béni-soit-son-nom maintenant qu’il est président), et tout aussi sec… hop ! de le mettre en garde !

Manu, t’as plus de sous !

Selon cet article du Figaro, « le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a averti le nouveau chef de l’État des risques auxquels s’exposaient la France si elle ne parvenait pas à maîtriser durablement sa dépense et à réduire son déficit. Le commissaire européen Moscovici a également réagi.

À Bruxelles, l’optimisme aura été de courte durée. À peine Emmanuel Macron élu, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a tenu à l’avertir des risques encourus par la France si le nouveau gouvernement ne parvenait pas à endiguer durablement la croissance de ses dépenses. «Nous sommes confrontés avec la France à un problème particulier, les Français dépensent trop d’argent et ils dépensent au mauvais endroit», a déclaré Jean-Claude Juncker.

Comments: 0
Tags:
Emmanuel Macron prend un bain de foule après avoir voté/Photo AP
PARIS – Le centriste Emmanuel Macron est élu président de la France, des estimations fondées sur des résultats préliminaires lui accordant plus de 65 pour cent des voix. Sa rivale au second tour, la candidate associée à l’extrême droite, Marine Le Pen, obtient un score historique pour la formation qu’elle représente.Les Français étaient appelés aux urnes dimanche. Si l’on se fiait aux sondages, M. Macron était le favori pour succéder au président sortant François Hollande, mais les analystes estimaient que l’abstention pouvait avoir une grande incidence.

A 17h, heure de Paris, 65,30 pour cent des 47 millions d’électeurs s’étaient prononcés, un résultat inférieur d’environ six points de pourcentage par rapport à 2012, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

M. Macron, candidat centriste, a devancé la candidate d’extrême-droite Marine Le Pen, par un pourcentage de 65,1 contre 34,9 selon les premiers résultats officiels préliminaires dévoilés à 20 heures, heure de Paris.

« Défendre la France »

Dans un discours bref et solennel à son quartier général, avant de retrouver ses partisans sur l’Esplanade du Louvre, M. Macron a déclaré avoir aussi entendu « la colère, l’anxiété et les doutes que certains ont exprimés », disant vouloir lutter contre les inégalités et garantir l’unité de la nation.

« Ce soir, c’est à vous tous que je m’adresse, le peuple de France, héritier d’un message d’humanisme. (…) Nous devons transmettre (ces valeurs) à nos enfants, mais aussi les porter vers l’avenir. Je défendrai les intérêts vitaux de la France, (…) et je défendrai l’Europe », a déclaré M. Macron, 39 ans, qui devient le plus jeune président français de l’histoire moderne.

Le nouveau venu en politique, qui a créé le mouvement En marche! il y a environ un an, a affirmé qu’il travaillerait durant les cinq prochaines années pour la coopération internationale, la lutte contre les changements climatiques, et serait au premier rang pour combattre le terrorisme en sol français et à l’international.

« Je veux que (le prochain mandat soit celui) de l’espoir et de la confiance renouvelée. La reconnaissance du pluralisme sera le socle de mon action », a-t-il déclaré.

« Je veux avec vous apaiser la peur, renouer avec l’optimisme, retrouver l’esprit de conquête. (…) Certains défis sont des chances, comme le redémarrage de l’europe, d’autres sont des menaces, comme le terrorisme », a-t-il ajouté.

Les patriotes contre les mondialistes

Réagissant une vingtaine de minutes après la fermeture des bureaux de vote, Mme Le Pen a appelé au rassemblement de tous les « patriotes » — les opposant aux « mondialistes » partisans de M. Macron — et disant que les Français avaient voté pour la « continuité ».

La candidate défaite a semblé annoncer la fin du Front national, le parti d’extrême droite fondé par son père, dans sa forme actuelle.

« Je proposerai donc d’engager une transformation profonde de notre mouvement afin de constituer une nouvelle force politique que de nombreux Français appellent de leurs voeux et qui est plus que jamais nécessaire au redressement du pays », a-t-elle déclaré.

Mme Le Pen a déclaré que les Français avaient désigné l’« alliance patriote et républicaine comme la première force d’opposition au projet du nouveau président », parlant d’un « résultat historique et massif ».

« Les formations qui ont pris la responsabilité de faire élire M. Macron se sont discréditées elles-mêmes et ont perdu toute légitimité à représenter une force d’alternance ou même d’opposition crédible », a-t-elle soutenu, en faisant référence aux grands partis traditionnels ayant subi des revers importants au premier tour.

Préparant le terrain pour les élections législatives dans un mois, Mme Le Pen a affirmé qu’elle serait à la tête du combat afin de « rassembler plus largement encore tous ceux qui veulent choisir la France, défendre son indépendance, sa liberté, sa prospérité, sa sécurité, son identité, son modèle social ».

« C’est ce grand choix, qui par circonscription, sera soumis aux Français lors des législatives », a-t-elle affirmé.

Mme Le Pen a dit avoir joint par téléphone M. Macron pour le féliciter de son élection et pour lui « souhaiter de réussir » face aux immenses défis du pays, faisant valoir qu’elle a coeur l’intérêt supérieur de la France.

Les deux candidats ont voté en fin de matinée, au Touquet pour Emmanuel Macron, et à Hénin-Beumont pour Marine Le Pen. Le président sortant François Hollande, a déposé son bulletin dans son fief de Tulle, en Corrèze.

Une alerte à la sécurité a par ailleurs provoqué l’évacuation de l’Esplanade du Louvre, à Paris, où l’équipe d’Emmanuel Macron a prévu de célébrer son éventuelle victoire. La police évacué l’Esplanade en raison d’un colis suspect, avant de la rouvrir peu après.

Plusieurs milliers de personnes y sont réunies.

Dans la journée, à Hénin-Beaumont, des manifestantes Femen ont réussi à monter sur un immeuble pour y poser une immense bannière dénonçant la candidate de l’extrême droite Marine Le Pen. Elles ont par la suite été arrêtées par les policiers.

Les pays de l’Union européenne surveillent de très près cette élection. Marine Le Pen veut retirer la France de l’UE, tandis que son adversaire veut maintenir le pays dans l’alliance.

Comments: 0
L’humoriste Sugar Sammy/Photo: Facebook
L’humoriste Sugar Sammy est de retour au Québec, lui qui a fait un tabac en France.

En entrevue lors d’un Facebook Live avec Paul Houde et Thérèse Parisien, vendredi, Sugar Sammy a raconté son expérience formidable en France.
Humoriste pratiquement inconnu en Europe, son spectacle a cartonné, et ce, même s’il s’est fait un malin plaisir à malmener les Français en riant de leurs travers.
«C’était une critique honnête et sévère de la France, comme j’ai fait au Québec. Ça s’est vendu très vite. Je suis très content de la réception des Français.»
Malg4ré son ton baveux à souhait, les Français ont apprécié le sens de l’humour à l’américaine de Sugar Sammy. D’ailleurs, il commençait son spectacle avec cette phrase :
«Content d’être ici en France, c’est mon pays arabe préféré.»
Direction États-Unis
Après un court séjour, Sugar Sammy quittera le Québec pour une tournée américaine durant mai et juin, où il donnera 40 spectacles dans sept villes, dont New York, San Jose, Atlanta, Seattle et Dallas. Il sera la tête d’affiche d’un spectacle diffusé dans les «comedy clubs».
«Ça va être le point de vue d’un Canadien sur les Américains à l’aire de Trump. J’espère que je vais revenir vivant! Pour un humoriste, un paysage comme ça, c’est une mine d’or.»
Il sera de retour en juillet au Québec pour animer son gala «Just for Laughs».
Comments: 0