Miami

MIAMI – Près de trois mois après avoir annoncé sa retraite afin de devenir commentateur, le quart-arrière Jay Cutler a accepté une offre de contrat d’une saison des Dolphins de Miami, a indiqué une source au fait de la situation au réseau ‘NFL Network’ dimanche.

Les Dolphins ont pris cette décision quelques jours seulement après que le quart Ryan Tannehill se soit blessé à un genou. L’entente de Cutler serait d’une valeur de 10 millions $US et serait assortie de bonus de performance, pouvant atteindre jusqu’à 3 millions $ supplémentaires.

La formation floridienne ignore toujours la durée de l’absence de Tannehill, ainsi que la nécessité — ou non — qu’il se soumette à une intervention chirurgicale.

À Miami, Cutler retrouvera l’entraîneur Adam Gase, qui lui avait permis de connaître l’une de ses meilleures saisons en carrière en 2015 chez les Bears de Chicago.

L’ex-quart des Bears devait effectuer ses débuts à la télé lors d’un match préparatoire entre les Titans du Tennessee et les Bears, le 27 août.

Comments: 0
Tags:
MIAMI – Deux obstacles continuent de se dresser devant le retour possible d’une équipe du baseball majeur à Montréal : les dossiers des nouveaux stades à Tampa et Oakland.Lors d’une rencontre avec les journalistes en marge du match des étoiles, lundi à Miami, le commissaire Rob Manfred a fait savoir que le baseball majeur va continuer de retarder tout projet d’expansion jusqu’à ce les Rays et les Athletics aient de nouveaux stades.

«Je pense qu’il serait difficile de convaincre les propriétaires d’équipes d’aller de l’avant avec une expansion tant que ces deux dossiers ne sont pas réglés» a déclaré Manfred.

Une fois que ce sera le cas, Manfred dit compter sur des villes-candidates de haut calibre. Dans la liste, il a inclus Montréal.

«Je sais que le maire de Montréal a maintes fois exprimé son désir de ramener le baseball majeur à Montréal. Ce n’était pas rose lorsque les Expos ont quitté. Mais le fait est que le baseball a connu du succès à Montréal, et ce pendant une longue période de temps, a fait remarquer Manfred au sujet de la plus grande ville du Québec.

«La ville de Charlotte est une candidate potentielle. Et j’aimerais croire que Mexico ou une autre ville du Mexique pourrait être une autre possibilité», a ajouté Manfred à ce sujet.

Avant de déménager à Washington pour le début de 2005, les Expos avaient été contraints de disputer une vingtaine de matchs locaux à Porto Rico lors des saisons 2003 et 2004.

Les Athletics partagent le Oakland-Alameda County Coliseum avec les Raiders, de la NFL. Le stade a ouvert ses portes en 1966 et est considéré comme désuet.

Le Tropicana Field a été inauguré en 1990 et les Rays y ont élu domicile dès leur première saison dans le baseball majeur, en 1998.

Il s’agit du plus petit stade des majeures au chapitre du nombre de sièges quand les rangées à vue obstruée, dans les balcons supérieurs, sont couverts d’une toile comme c’est souvent le cas lors des matchs des Rays.

Comments: 0
MIAMI – Un partisan des Marlins de Miami entre dans un bar. Il souhaite voir son équipe jouer à la télévision, mais – ceci n’est pas une blague – les 10 téléviseurs sur place présentent d’autres matchs dans des fuseaux horaires différents.Le problème, c’est que le bar en question est situé tout près du Marlins Park. Une façon comme une autre de dénoncer haut et fort le manque d’allégeance à l’équipe locale.

Il s’agit d’une situation qui survient de plus en plus souvent dans le sud de la Floride, Où serait-il probable de la voir se reproduire? Pas à Boston, ni à St. Louis, ni à San Francisco, ni dans n’importe quelle autre ville où s’est installé le baseball majeur.

Tampa? Peut-être. Tout comme les Marlins, les Rays sont les derniers à travers la MLB au chapitre des assistances et ils luttent contre l’apathie des partisans qui afflige les deux concessions depuis qu’elles ont été fondées dans les années 1990.

Les Marlins en sont à leur 25e saison et s’apprêtent à accueillir le match des étoiles pour la première fois de leur histoire. Mais, est-ce que le baseball majeur est à sa place en Floride?

Peut-être pas, étant donné l’échec des Rays et des Marlins, qui ont été incapables de bâtir et développer un lien d’appartenance avec leur communauté.

«Je ne comprends pas l’écart profond qui existe, a avoué Joe Maddon qui sera le gérant de la Ligue nationale lors du match des étoiles et qui a été le gérant des Rays durant neuf saisons. Le camp d’entraînement printanier a lieu ici depuis les 100 dernières années. Tu penses que ce sera un bon marché pour le baseball.»

C’est plutôt un bon marché pour les partisans qui collectionnent les fausses balles, puisqu’ils ont peu de compétition. Les Rays ont terminé bons derniers des majeures pour les assistances à chaque saison depuis 2011. Les Marlins ont terminé au dernier rang dans la Ligue nationale lors de 11 des 12 dernières saisons.

Plusieurs spectateurs qui se présentent au stade se soucient davantage des visiteurs — même si ça signifie de les huer.

Les deux équipes ont même tenté de changer leurs noms au cours des années; sans succès.

Alors, que faire?

«Il existe plusieurs problèmes, affirme le premier-but des Rays Logan Morrison, qui a également joué pour les Marlins. Plusieurs résidents de la Floride ne sont pas originaires de cet état. Les organisations sont relativement jeunes, alors elles ne sont pas profondément enracinées chez les locaux. Plusieurs personnes qui assistent à des matchs dans les deux marchés de la Floride sont partisans d’autres équipes.»

Un autre problème provient du manque de compétitivité. Les deux équipes ont atteint les séries à six reprises lors de leurs 43 saisons combinées. Les Marlins n’ont pas participé aux éliminatoires depuis 2003, la plus longue disette de la Ligue nationale.

Le match des étoiles sera l’occasion rêvée pour présenter le stade des Marlins, vieux de cinq ans, qui a reçu plusieurs éloges sans toutefois régler le problème des assistances. Contrairement aux Marlins, les Rays eux disputent leur match au Tropicana Field, vieux de 27 ans, qui fait partie des pires stades de tous les sports professionnels réunis.

Les deux stades sont tous les deux situés à l’extérieur des grands centres, ce qui rend les déplacements longs lors de l’heure de pointe pour des spectateurs potentiels.

«Les Marlins ont plusieurs partisans, a expliqué le directeur du club, Jeff Conine, un ancien joueur étoile surnommé ‘Mr. Marlin’. Je me fais reconnaître, peu importe où je vais. Les gens aiment les Marlins. Ils n’assistent simplement pas aux matchs.»

Lorsqu’un processus d’expansion a entrainé des équipes en Floride, la MLB s’attendait à un succès monstre en raison de la tradition du camp d’entraînement printanier. Mais plusieurs partisans qui assistent à ces matchs ne sont pas présents durant l’été.

Le meilleur espoir pour aboutir rapidement à une solution pour les Rays serait d’obtenir un nouveau stade à Tampa, en face de la baie où se situe leur domicile actuel à St. Petersburg. L’an dernier, un vote a permis aux Rays de commencer à regarder des emplacements où il serait possible de relocaliser l’équipe.

À Miami, l’apathie envers le propriétaire Jeffrey Loria garde plusieurs partisans éloignés, et une vente anticipée de l’équipe pourrait permettre à celle-ci de se remettre sur pieds. Il n’y a cependant aucune garantie qu’un nouveau propriétaire réussira là où trois autres ont échoué.

Peut-être que tous ces sièges vides sont une façon de dire que Miami n’est tout simplement pas une ville de baseball – et la Floride, pas un marché de baseball.

 

Comments: 0
Tags: ,

KEY BISCAYNE, Floride – Roger Federer et Caroline Wozniacki ont dominé leurs adversaires lors de leurs premiers matchs à l’Omnium de Miami, alors que personne n’a été en mesure de véritablement les défier.

Tout ça a changé jeudi, mais ils ont quand même survécu.

Federer, quatrième tête de série, a sauvé deux balles de match avant de vaincre Tomas Berdych 6-2, 3-6, 7-6 (6) dans un match de quarts de finale.

Pour sa part, Wozniacki, 12e tête de série, a dû travailler fort pour venir à bout de Karolina Pliskova 5-7, 6-1, 6-1 et accéder à la finale du tournoi de Key Biscayne pour une première fois en 10 participations.

Federer a un dossier de 4-0 en bris d’égalité au cours du tournoi, mais il s’est retrouvé devant un déficit de 6-4 dans le bris d’égalité de la manche ultime contre Berdych, classé 10e, avant de remporter les quatre derniers points du match.

Double champion à Key Biscayne et possédant maintenant une fiche de 17-1 en 2017, Federer retrouvera la 12e tête de série Nick Kyrgios dans son chemin vendredi, lors des demi-finales.

Kyrgios a défait la 16e tête de série Alexander Zverev 6-4, 6-7 (9), 6-3 dans un duel qui a duré deux heures et demie. Kyrgios a réussi 16 as contre aucune double faute et il n’a jamais accordé de balle de bris à son rival.

De son côté, Wozniacki a remporté 12 des 14 derniers jeux de son duel contre Pliskova, deuxième tête de série, après avoir connu des ennuis en début de rencontre.

La Danoise a laissé filer trois balles de manche au premier set, mais elle a su se ressaisir rapidement. Elle a gagné les trois premiers jeux du deuxième set — Pliskova a exprimé sa frustration en frappant sa raquette contre le sol à un certain moment —, puis n’a jamais plus regardé derrière elle par la suite.

L’ex-no 1 mondiale a franchi le seuil des 23 millions $ US de gains en carrière en vertu de cette victoire. Une victoire samedi lui permettrait également de se hisser au huitième rang mondial.

Wozniacki affrontera l’Australienne Johanna Konta, lors de la finale qui aura lieu samedi. C’est la première fois qu’elle se retrouve en grande finale de ce tournoi.

Konta a battu Venus Williams 6-4, 6-5 en demi-finale. Williams a connu beaucoup de difficultés, terminant sa soirée avec 11 double-fautes, 4 as et a dû faire face à 17 balles de bris.

Comments: 0

Angelique Kerber, tête de série numéro 1 à Miami, a aisément franchi les 8e de finale en écartant la Japonaise Risa Ozaki 6-2, 6-2. C’est la fin pour une joueuse qui aura réalisé un parcours remarquable débuté en qualifications.

De son côté, Venus Williams avait un duel bien plus compliqué à livrer mais elle a eu gain de cause face à la Russe Svetlana Kuznetsova 6-3, 7-6 (4).

tennis betting

Comments: 0

Pierre-Hugues Herbert a déclaré forfait pour les huitièmes de finale du Masters 1000 qu’il devait disputer en double en compagnie de Nicolas Mahut, face à la paire Baker-Nestor.

Touché à la cuisse, l’Alsacien n’a pas voulu prendre de risques à la veille de l’annonce de la liste pour le quart de finale de Coupe Davis entre la France et la Grande-Bretagne (7-9 avril).

Autre conséquence, comme les deux Français étaient tenants du titre, Mahut va perdre sa place de n°1 mondial.

 

Comments: 0
Tags:

Kei Nishikori a dû cravacher pour venir à bout de l’Espagnol Fernando Verdasco au 3e tour du Masters 1000 de Miami 7-6 (2), 6-7 (5), 6-1. Un duel intense que la tête de série numéro 2 a remporté après 2h44′ de jeu. Il rencontrera l’Argentin Delbonis en 8e de finale.

C’est passé également pour l’Américain Jack Sock qui n’a fait qu’une bouchée du Tchèque Jiri Vesely 6-3, 7-6 (0). Sock retrouvera sur sa route son compatriote Donaldson qui a bénéficié du forfait de Raonic.

Comments: 0

Rafael Nadal n’a pas souvent subi un tel affront. Dans la nuit de dimanche à lundi au Masters 1000 de Miami, l’Espagnol a débuté son 3e tour face à l’Allemand Philipp Kohlschreiber en encaissant un vilain 6-0… Il a réussi à inverser la tendance pour remporter le deux sets suivants 6-2, 6-3 et s’imposer après 1h38′ de jeu.

En 8e de finale, Nadal, tête de série numéro 5, retrouvera Nicolas Mahut.

Comments: 0
Tags: , ,

C’est terminé pour Jérémy Chardy au Masters 1000 de Miami. Tombeur au tour précédent du n°9 mondial, Marin Cilic, le Palois a rendu les armes au 3e tour à l’issue d’un beau duel avec Fabio Foginini (3-6, 6-4, 6-4). Le fantasque italien affrontera Donald Young, vainqueur de son côté de Benoît Paire, en huitièmes de finale.

 

Comments: 0

MIAMI – L’Australienne Ashleigh Barty a défait Eugenie Bouchard 6-4, 5-7 et 6-3 au premier tour de l’Omnium de Miami, mercredi après-midi.
C’est la troisième fois de suite que Bouchard, 56e raquette mondiale, s’incline au premier tour d’un tournoi devant une joueuse moins bien classée qu’elle.

De façon globale, c’était un quatrième revers d’affilée pour celle qui a atteint le cinquième rang du tennis féminin en 2014, quand elle a pris part à la finale de Wimbledon et disputé une demi-finale à Melbourne et à Paris.

Barty, âgée de 20 ans, occupe le 91e échelon mondial, son meilleur classement personnel. Elle a remporté le premier tournoi au début du mois, à Kuala Lumpur.

Mercredi, elle a mis un terme à la rencontre après deux heures et cinq minutes, concrétisant une huitième victoire de suite.

Après avoir arraché le deuxième set, Bouchard, âgée de 23 ans, a subi trois bris dans le set ultime.

En comparaison, son adversaire a préservé trois des quatre balles de bris à ses dépens.

Barty était au service pour le match à 5-3 quand la joueuse de Westmount a expédié son retour à l’extérieur de la ligne de fond.

Il s’agissait de la première victoire de Barty à l’Omnium de Miami.

Au tour suivant, elle affrontera sa compatriote Samantha Stosur.

Comments: 0