Montréal

Est-ce la fin entre Ignacio Piatti et l’Impact de Montréal?

Le joueur argentin a lancé toute une bombe lors d’une entrevue d’après-match sur le terrain durant laquelle il a déclaré qu’il lui restait peut-être « une dizaine de matchs à jouer » avec l’Impact.

Dans le vestiaire, Piatti a précisé ces propos dans un français limité.

« Oui, c’est ça. Je n’ai pas trouvé la solution pour rester ici, a dit l’Argentin. C’est seulement ça. Moi, je fais tout sur le terrain. Après c’est pas moi. C’est le club qui décide…

« Je suis content avec toute l’équipe. Je veux continuer comme ça pour gagner la coupe cette année et partir bien. Il n’y a rien… Ça fait trois années que je suis ici. C’est pas moi qui décide. Il faut parler à mon agent. Oui, mon agent avec le président. O.K? C’est bon ».

« Je vais juste parler du match, a lancé d’entrée de jeu Mauro Biello quand les journalistes ont voulu l’interroger sur la déclaration de Piatti sur le terrain. Selon moi, Piatti est l’un des meilleurs joueurs de cette ligue. Je sais qu’il y a des négociations présentement… Il a connu une formidable performance ce soir. »

De son côté, interrogé à ce sujet, le capitaine Patrice Bernier a été clair.

« C’est la première fois que j’entends ça. Mais c’est sûr qu’un gars comme «Nacho», tu ne peux pas le laisser partir. Si c’est le cas, profitons-en. Mais j’espère que ce n’est pas le cas. De ce que je comprends, il y a des négociations. (Piatti) est un élément extraordinaire dans cette ligue et peut-être l’un des meilleurs joueurs de tous les temps chez l’Impact. »

Comments: 0

MONTRÉAL – Les policiers de Montréal recherchent le conducteur d’une voiture qui a effectué des tonneaux sur l’autoroute 20, à Dorval, avant de prendre en flammes et terminer sa course près de la voie ferrée, lundi en fin d’après-midi.

L’automobiliste circulait à haute vitesse sur le boulevard Neptune.

Peu avant 17h30, il est d’abord entré en collision avec un véhicule près du boulevard Neptune et de l’avenue Cardinal.

Il aurait ensuite traversé à haute vitesse le chemin Herron et l’autoroute 20 de façon transversale sans s’arrêter, a expliqué le porte-parole du SPVM, Manuel Couture.

L’automobiliste a pris la fuite avant l’arrivée des policiers. Aucun blessé n’a été constaté et aucune autre voiture n’a été endommagée.

Les enquêteurs sont sur place pour tenter de comprendre les événements.

Comments: 0
Tags:
MONTRÉAL – Inquiet de la situation en ce qui a trait aux nombreux demandeurs d’asile à la frontière, le chef du Parti québécois a fait parvenir une lettre aux premiers ministres du Québec et du Canada, réclamant la suspension de l’Entente entre le Canada et les États-Unis sur les tiers pays sûrs.

Selon Radio-Canada, Jean-François Lisée a transmis cette missive officielle dans le but de mettre un terme à la crise qui est devenue, selon lui, un «problème d’acceptabilité sociale».

M. Lisée estime que le maintien de l’Entente sur les tiers pays sûrs entraîne «des conséquences indignes de ce à quoi peuvent s’attendre les Québécois en matière d’accueil des réfugiés».

Cet accord permet aux demandeurs d’asile de traverser la frontière à des points de passage non reconnus. Cette démarche est illégale et ces migrants sont placés en état d’arrestation une fois au pays, mais ne peuvent être refoulés aux États-Unis comme ce serait le cas à un poste frontalier.

Sans cette entente, M. Lisée croit que les migrants se présenteraient aux postes frontaliers et suivraient les procédures normales.

Le chef péquiste somme les gouvernements fédéral et québécois de déployer «de toute urgence une campagne d’information» pour renseigner les personnes cherchant l’asile que «la majorité des demandeurs actuels verront leur requête rejetée».

Par cette lettre, Jean-François Lisée a ainsi officialisé la demande qu’il avait déjà faite jeudi en conférence de presse.

Comments: 0
MONTRÉAL – Javier Gomez Noya semblait avoir retrouvé sa forme des jours d’antan lorsqu’il a franchi le fil d’arrivée, dimanche après-midi, saluant la foule réunie au quai Jacques-Cartier.Couronné cinq fois champion de la Série mondiale de triathlon de l’ITU (2008, 2010, 2013, 2014 et 2015), il a été dominant au troisième volet de la compétition, soit la course à pied.

L’Espagnol a également été en mesure de se faufiler dans le peloton de tête, composé de sept participants, sur le parcours à vélo.

?C’était un parcours difficile en raison du vent, nous avons travaillé fort en peloton à l’étape de vélo pour nous distancer en tête et j’ai eu une bonne course alors, je suis très content du résultat?, s’est exclamé le vainqueur.

Il a complété les épreuves de 1,5 kilomètre à la nage, 40 km en vélo et 10 km à la course à pied en 1 heure 47 minutes et 49 secondes, soit 15 secondes devant son plus proche poursuivant le Norvégien Kristian Blummenfelt.

?C’est plaisant d’avoir les devants dans le dernier kilomètre, ça permet de relaxer un peu après deux heures de souffrance?, a souligné Gomez Noya, qui est âgé de 34 ans.

En remportant le volet masculin du Triathlon international de Montréal, septième de neuf étapes de la Série mondiale de triathlon de l’ITU, Gomez Noya a mis un terme à la série de victoires de son compatriote Mario Mola, vainqueur des quatre épreuves précédentes.

Il s’agit d’une victoire importante puisqu’elle permet à l’ancien champion du monde de se rapprocher du premier rang au classement général, détenu par Mola.

?Évidemment, je voulais poursuivre sur ma lancée, mais en entamant la course à pied, mes jambes n’ont pas en mesure de suivre la cadence?, a raconté Mola.

Il s’agit pour Noya d’une deuxième victoire au sein du circuit mondial cette année. Un peu plus tôt cette saison, il avait mis la main sur le titre de l’épreuve d’Abou Dhabi.

Le Sud-Africain Richard Murray a surpris au dernier droit alors que l’issue de la compétition semblait se dessiner clairement, dépassant le double médaillé olympique Jonathan Brownlee pour se hisser au troisième rang, à 52 secondes du gagnant.

Lepage termine en 29e place

Malgré la superbe performance du vainqueur, l’attention était plutôt tournée vers le Québécois Alexis Lepage.

C’est sous une ambiance festive et encouragé par les partisans présents qu’il s’est élancé dans les eaux du fleuve Saint-Laurent. Ennuyé par une fracture du scaphoïde à l’étape de la Coupe du monde présentée dans la métropole l’an dernier, Lepage a eu la chance cette fois-ci de prendre part à la compétition devant les siens.

Le vice-champion canadien a conclu son parcours en 29e place, à 3:58 de Gomez Noya.

?Je suis content et triste à la fois, a-t-il lancé légèrement amer. J’ai eu un super bon départ en natation, mais au deuxième tour, ç’a commencé à brasser un peu plus et je n’ai pas été en mesure de rester avec le groupe de tête. En vélo, les deux premiers tours ont été difficiles, mais j’ai réussi à travailler dans le peloton et à bien me placer. En course à pied, le premier tour a été très difficile, je n’avais pas [beaucoup de force] dans les jambes, ça faisait mal. Ça s’est un peu amélioré dans les trois tours suivants, mais disons que ç’a fait mal.?

Il s’agissait de sa deuxième course cette saison sur le circuit mondial. Le triathlète de 23 ans avait obtenu le 31e rang la semaine dernière à Edmonton.

Malgré la légère déception, Lepage a rappelé qu’il est l’un des plus jeunes du circuit et qu’il possède encore plusieurs années devant lui pour s’améliorer.

?Je n’avais pas vraiment d’objectif de position donc, je voulais donner mon 110 pour cent et acquérir de l’expérience, ce que j’ai fait, alors je suis comblé de ce côté?, a-t-il mentionné.

Lepage est cependant satisfait d’avoir devancé Tyler Mislawchuk, deuxième représentant de l’unifolié, par 32 secondes.

?Terminer le premier des deux Canadiens, c’est très positif, a-t-il souligné. Tyler (Mislawchuk) a terminé 15e aux Jeux olympiques de Rio l’été dernier, alors c’est quand même plaisant pour ça.?

Très mécontent de son résultat en sol canadien, Mislawchuk (33e) a affirmé avoir souffert de problèmes dorsaux au milieu du parcours, ce qui l’a empêché de pousser comme il l’aurait souhaité.

?C’était incroyable d’avoir la chance de compétitionner devant nos partisans, mais j’ai eu une course terrible, a déclaré l’athlète originaire de Winnipeg. De mon point de vue, c’était un échec sur toute la ligne.?

Lepage aura du pain sur la planche dans les prochaines semaines puisqu’il entamera sa préparation en vue des Championnats du monde des moins de 23 ans, qui auront lieu à Rotterdam, aux Pays-Bas.

Il souhaite notamment s’améliorer au niveau de la course et de l’endurance.

?Les Championnats du monde sont dans un peu plus d’un mois, donc je vais me consacrer à l’entraînement, à me faire mal au maximum et à me préparer mentalement aussi, a expliqué Lepage. C’est certain que je vais me battre pour obtenir une place sur le podium.?

Comments: 0

Si la victoire de l’Impact de Montréal, 2-1, face au Orlando City SC a semé la joie chez les partisans et a certainement remonté le moral de quelques crans dans le club, il y a encore beaucoup à faire pour entrer dans les séries éliminatoires.

En conversation avec Jérémie Rainville dimanche matin aux Amateurs de sports week-end, Vincent Destouches chroniqueur de soccer au 98,5 Sports a remis les pendules à l’heure.

«C’est bien, on donne quelques éloges, une petite tape dans le dos à l’Impact, tout en gardant à l’esprit que ce n’est pas suffisant, a asséné celui qui est aussi analyste aux matchs du Bleu-Blanc-Noir sur TVA Sports. On ne peut pas aujourd’hui être trop dithyrambique parce que c’est une équipe qui reste 9e dans l’est. Rendu au point où on en est, une victoire c’est bien, mais ce n’est pas suffisant.»

Rappelons que Montréal est à 5 points du Crew de Columbus et du 6e rang, dernière place pour entrer en séries. L’Impact concède 3 points à Orlando City SC et deux à l’Union de Philadelphie. Les Montréal ont trois matchs en main sur Columbus et deux sur Philadelphie et Orlando. L’Impact affrontera ces derniers, samedi prochain sur la route.

«Il faut que cette équipe prouve qu’elle est capable, qu’elle se fasse pardonner auprès de ses partisans, martèle Destouches. C’est un bon premier pas, mais maintenant il faut confirmer la semaine prochaine dans un match qui vaudra de l’or pour les deux prétendants.»

Il est clair pour l’expert que le Onze Montréalais devait être une des meilleures équipes dans l’est d’ici la fin de la saison pour assurer la qualification.

« On ne peut pas se contenter d’une petite nulle par ci une petite victoire par, là dit-il. Il faut une série de matchs sans défaites. Faut faire mal à certains adversaires; c’est très bien ce qu’ils ont fait à Orlando : on bat un rival direct et on revient à trois points tout en gardant deux matchs en main.»

Destouches estime tout de même que l’équipe peut bâtir à partir de la victoire de samedi, même si tous les joueurs n’ont pas nécessairement joué un grand match.

«Mauro Biello avait mis tous ses vétérans en face de leurs responsabilités en faisant des choix assez forts, dit-il.»

Au cours de derniers matchs, l’entraîneur avait donné l’occasion à certains jeunes de la formation de se faire valoir, samedi il a privilégié les cadres de l’équipe.

Vincent Destouches a bien sûr souligné la contribution de l’attaquant Anthony Jackson-Hamel qui a marqué le but de la victoire, 5 minutes après son entrée dans le match à la place de Matteo Mancosu.

«Mauro Biello aime Jackson dans ce rôle-là, a-t-il dit. Moi je pense que lorsqu’un joueur est bon, quand il marque, quand il est en confiance, tu le fais jouer, tu le mets sur le «onze» partant. Un attaquant c’est tellement cyclique que quand tu en as un qui trouve le fond du filet, tu dois t’appuyer sur lui»

Selon lui Mauro Biello aura un choix à faire pour le match à Philadelphie en ce qui concerne son attaquant en pointe.

 

Comments: 0

Qui eut cru en début d’année que les grands chelems allaient être l’exclusivité de Roger Federer, 35 ans (Melbourne et Wimbledon) et de Rafael Nadal, 31 ans (Roland-Garros)?

Un texte de Mario Brisebois

Les deux célèbres membres du club sélect de la « fontaine de Jouvence » du tennis et l’ensemble du sport (en n’oubliant pas Tom Brady dans la LNF), comme Eugène Lapierre les a si bien décrits au tirage, se préparent à écrire un autre chapitre d’autant plus intéressant qu’il se déroule ici, à la Coupe Rogers.

Les deux cognent maintenant à la porte pour devenir numéro un mondial. C’est énorme, car en début d’année, Roger était 17e et Rafa, huitième.

De fait, Montréal pourrait couronner un nouveau roi avant de remettre le trophée à son champion, dimanche. Et cela pourrait survenir aussi tôt que vendredi en raison de l’absence d’Andy Murray.

L’écart de Murray avec Rafa n’est que de 295 points. Après avoir dominé et survolé la saison sur terre battue avec quatre titres, Nadal n’a besoin que d’une victoire en quart de finale, laquelle lui vaudrait 360 points pour faire « bingo ! »

En passant, si la logique est respectée, Nadal devrait affronter Milos Raonic en quart de finale. La victoire n’est donc pas dans la poche.

Son retour au sommet représenterait une première depuis 2014.

Comme son déficit a été réduit à 1225 points à la suite de ses cinq tournois remportés, Federer peut toutefois saisir l’occasion puisque s’adjuger la Coupe Rogers en vaut 1000. Il n’a pas occupé la tête du classement depuis 2011.

De toute évidence, un numéro un n’est qu’une question de temps, surtout que Murray a le méga défi de défendre 5525 points d’ici la fin de l’année et que sa hanche ne suit pas le reste du corps.

En comparaison, Nadal n’en a que 450, tandis que Federer n’en a aucun, car après Wimbledon, il a fait l’impasse sur le reste de la saison.

Alors, pourquoi ne pas commencer à Montréal avec Rafa pour ajouter à la fête du tennis en cours ?

Tout un accueil pour Federer !

Au bas mot, 5000 personnes ont soupé en retard samedi, car elles sont restées sur le site afin d’assister au premier entraînement de Fededer.

Arrivé plus tôt dans la journée, Federer avait réservé le court central de 17h30 à 19h30.

Il ne fait aucun doute que le Suisse fait des heureux avec cette visite, sa première depuis 2011, quand même.

Avant les ovations à son arrivée sur le terrain et après la présentation de l’annonceur maison Christian Gauthier, les gens sur la promenade ont commencé à scander son nom pendant une bonne quinzaine de minutes.

Ah oui ! Lapierre a confirmé que Roger disputera son premier match officiel mercredi après-midi contre le gagnant du duel canadien entre Vasek Pospisil et Peter Polansky.

Bouchard affrontera une qualifiée

Un saut à Toronto afin de jeter un regard sur le tableau principal du volet féminin.

En ouverture, Eugenie Bouchard rencontrera une qualifiée. Une victoire la placerait face à Angelique Kerber, numéro un jusqu’à Wimbledon.

Françoise Abanda et Bianca Andreescu, celle-ci vient de ravir ses deux premiers matchs de la WTA pour atteindre les quarts de finale de Washington, se mesureront aux 41e et 42e Lucie Safarova et Tiema Babos.

Drouin… lance et compte

Les partisans des Canadiens vont passer une bonne fin d’été.

À sa première sortie publique dans l’informe du CH effectuée au match annuel de hockey-balle dans le cadre du Week-end de la famille du lait, Jonathan Drouin a compté.

Plus encore, il a trouvé le fond du filet dès son premier tir, ce qui montre son opportunisme dans une victoire de 5-4 des joueurs de la LNH (il y avait aussi les Huberdeau, Burrows et Roussel).

Un concours de précision a suivi et Frédéric Niemeyer l’a emporté en atteignant le plus de cibles avec… sa raquette.

Arrêt complet pour Bolt

Tous les joueurs ont cessé leurs activités pour s’agglutiner devant l’écran géant de télé du vestiaire afin d’assister à la course d’adieux d’Usain Bolt.

Nadal a même retardé son entraînement, comme quoi il faut bien un grand athlète pour en reconnaître un autre !

Comments: 0

MONTRÉAL – Les policiers ont mis la main au collet de l’un des dix criminels les plus recherchés du Québec.

Marc-Étienne Côté a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche à Montréal pour le meurtre au deuxième degré d’Israël Gauthier-Nepton, 27 ans, dans l’arrondissement Jonquière, à Saguenay, en novembre 2016.

Vers 1h30, les policiers du Service de police de la ville de Montréal ont arrêté le fugitif de 36 ans dans un immeuble à logement du quartier Rosemont-La Petite-Patrie.

La Sûreté du Québec le recherchait depuis neuf mois et l’avait été placé sur sa liste des dix criminels les plus recherchés. Il était considéré armé et dangereux.

La porte-parole de la Sûreté du Québec, Aurélie Guindon, a précisé qu’il n’a pas offert de résistance durant l’intervention.

Marc-Étienne Côté devait être interrogé dimanche par les enquêteurs des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec.

Comments: 0

MONTRÉAL – Le suspect d’une tentative de vol dans un dépanneur, de l’arrondissement Montréal-Nord qu’il ciblait, a été gravement blessé par un employé en début de soirée, dimanche.

L’incident est survenu vers 18h30 à l’intérieur du commerce situé près des boulevards Langelier et Maurice-Duplessis.

À leur arrivée, les policiers du SPVM ont trouvé un homme de 28 ans sérieusement blessé au dos.

Les blessures pourraient avoir été faites avec un objet tranchant, a déclaré le porte-parole du SPVM, Benoit Boisselle.

L’employé, âgé de 39 ans, a été arrêté.

Comments: 0
Tags:

Au moins 17 personnes sont mortes sur les routes du Québec pendant les deux semaines des vacances de la construction, selon une recension du Journal de Montréal.

Le quotidien précise que ce bilan pourrait être le pire des cinq dernières années pendant cette période, qui a aussi fait 13 blessés graves.

Six décès impliquent des motocyclistes, ce qui est deux fois plus que l’an dernier.

Soulignons que ce décompte exclut les accidents survenus dans les villes qui ne sont pas surveillées par la Sûreté du Québec.

La SQ n’a pas voulu confirmer ces chiffres. Elle doit publier son propre bilan plus tard aujourd’hui.

Comments: 0
Tags:

MONTRÉAL – L’ex-ministre libéral Jacques Daoust est décédé. Il avait 69 ans.

Jacques Daoust avait été hospitalisé dans la région de Montréal après avoir subi un accident vasculaire cérébral (AVC), la semaine dernière. M. Daoust laisse dans le deuil deux fils et sa conjointe.

Le premier ministre du Québec Philippe Couillard a dit croire que l’ex-ministre libéral a fait « beaucoup pour le Québec ».

M. Couillard a dit avoir parlé à l’un de ses fils, jeudi matin, pour lui transmettre ses sympathies.

« Jacques Daoust a été président des agences d’investissement pendant des années. Pendant son mandat comme ministre de l’Économie, il a fait en sorte par exemple qu’on aide Bombardier, qu’on acquiert Pointe-Noire à Sept-Îles et que beaucoup de nos programmes s’améliorent, notamment pour les petits entrepreneurs », a déclaré M. Couillard en mêlée de presse à Hébertville-Station.

« Alors je crois qu’on doit lui être reconnaissant pour son service public. La politique ce n’est jamais une chose facile, et il l’a connue sous tous les angles. Mais aujourd’hui, pensons à l’homme, pensons à sa famille, pensons au service public. »

Les hommages se mutiplient depuis l’annonce de cette triste nouvelle, assez soudaine.

L’Union des Municipalités du Québec a notamment offert ses condoléances à la famille et aux proches de l’ex-ministre.

Administration des affaires

Né à Verdun en 1948, il a amorcé ses études universitaires à l’Université de Montréal, où il a obtenu un baccalauréat en arts. Il a ensuite obtenu un baccalauréat en administration des affaires de l’École des hautes études commerciales (HEC), ainsi qu’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Laval.

M. Daoust a travaillé au ministère de la Défense nationale, aux Industries Valcartier et au groupe SNC.

Comments: 0
Tags: