nba
 Deux équipes de la Ligue nationale de hockey sont dans le Top 10 peu envieux des équipes qui ont perdu le plus d’amateurs au cours des dix dernières années.Selon le site 24/7 Wall St., les Hurricanes de la Caroline ont connu une baisse de 32% aux guichets au cours de la dernière décennie.

Seuls les White Sox de Chicago ont fait pire parmi les grands circuits (LNH, NFL, MLB, NBA) au cours de la même période en perdant 40,2 % au chapitre des assistances.

L’Avalanche du Colorado (-15,8%), les Sénateurs d’Ottawa (-13.6%) et les Coyotes de l’Arizona (-12,6 %) sont les autres équipes de la LNH à avoir connu des baisses significatives depuis 2006.

Comments: 0

Les joueurs des Penguins de Pittsburgh savouraient la gloire de leur première coupe Stanley depuis 2009 à ce stade l’année dernière, mais Kristopher Letang avait déjà le sentiment que Sidney Crosby était déjà en quête de futurs exploits.

Crosby était impatient de reprendre l’entraînement en vue de la Coupe du monde de hockey, et il estimait également que les Penguins avaient ce qu’il faut pour répéter leur conquête de la coupe.

«Dans tous les détails, ce qu’il veut accomplir, c’est assez incroyable», a déclaré avec admiration Letang, son coéquipier de longue date, plus tôt ce mois-ci.

Crosby a complété une étonnante et inédite séquence de succès ces deux dernières années – peut-être la plus impressionnante d’une carrière qui le destine depuis longtemps au Temple de la renommée.

L’entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan, a révélé que Crosby méritait d’être nommé parmi les plus grands et qu’il était «sans doute» le meilleur joueur de sa génération, mais ce débat est depuis longtemps réglé. Il détient une longueur d’avance sur tout le monde.

«La carrière d’un joueur est courte et je m’estime chanceux. Mais je sais aussi à quel point c’est difficile, alors vous voulez faire de votre mieux», a expliqué Crosby.

Au-delà du talent, faire de son mieux semble reposer sur un sens de la compétitivité qui laisse ses coéquipiers, entraîneurs et adversaires stupéfait.

Après avoir vu sa saison prendre fin en avril en raison d’une opération au cou, Letang a déclaré qu’il croyait en la capacité des Penguins de surmonter son absence principalement à cause de Crosby et de sa détermination. Sullivan avait tenu les mêmes propos lorsqu’il a remplacé Mike Johnston derrière le banc des Penguins la saison dernière.

«Je ne crois pas avoir côtoyé un athlète, pas seulement un joueur de hockey, mais un athlète qui est aussi déterminé que Sid», a soutenu Sullivan, qui a joué plus de 700 matchs dans la LNH avant de se retrouver derrière le banc.

Crosby ne laisse rien au hasard que ce soit de bien s’alimenter, de bien s’entraîner et se prendre soin de ses coéquipiers, a ajouté Sullivan.

Il était parmi les quelques joueurs réguliers à se joindre à un entraînement facultatif pendant la finale, estimant que c’était «bénéfique» de sauter sur la patinoire et de manier la rondelle. Peu importe que sa saison ait commencé presque neuf mois plus tôt avec un match préparatoire à la Coupe du monde de hockey.

Un coéquipier d’Équipe Canada et rival dans la LNH, Jonathan Toews, s’est dit étonné du niveau de jeu de Crosby à ce moment-là, l’automne dernier, soit seulement trois mois après la conquête de la coupe et du trophée Conn Smythe.

Un autre coéquipier, Logan Couture, a dit que c’était «plaisant» d’observer de près Crosby et il a vanté sa vision, son jeu avec et sans la rondelle et sa capacité à créer de l’espace.

«Il est vraiment le meilleur joueur au monde», a affirmé Couture.

Jay Bouwmeester a noté que les chiffres seuls ne rendaient pas justice à son talent et Matt Duchesne dit être inspiré par son sens de la compétitivité.

Ses coéquipiers des Penguins ont soutenu la même chose après le cinquième match de la finale contre les Predators lorsque Crosby – dès les 91 premières secondes – a touché le poteau, a fait prendre une pénalité à un adversaire et préparé le premier but lors d’une vitoire de 6-0.

«Il est très inspirant quand il joue de cette façon et atteint un niveau que pas beaucoup d’autres peuvent imiter», a confié le vétéran Matt Cullen.

Sullivan installe les jeunes joueurs à côté de Crosby dans la chambre de l’équipe précisément pour cette raison. Jake Guentzel, l’étoile montante de l’équipe, occupe actuellement la casier directement à gauche de Crosby.

Crosby a complété les éliminatoires avec 27 points en 24 matchs et il est maintenant à égalité au 10e rang de tous les temps avec une moyenne de 1,11 point par match éliminatoire (minimum de 50 matchs). Seulement 18 joueurs ont totalisé plus que ses 164 points en carrière en séries et seulement 19 ont obtenu plus que ses 107 mentions d’aide – tous à une époque où il se marquait davantage de buts.

Crosby présente une moyenne de 1,31 point par match en saison régulière en carrière, et seuls Wayne Gretzky (1,92), Mario Lemieux (1,88), Mike Bossy (1,50) et Bobby Orr (1,39) ont fait mieux que lui.

Son coéquipier Evgeni Malkin est celui qui s’approche le plus au niveau des statistiques, mais les meilleurs comparables actuellement en terme de domination de son sport – en ce qui a trait aux succès personnels et d’équipe – sont LeBron James dans la NBA et Tom Brady dans la NFL.

Comments: 0

Kevin Durant a inscrit 39 points et Stephen Curry en a ajouté 34, lundi, menant les Warriors de Golden State à une victoire de 129-120 contre les Cavaliers de Cleveland qui leur a permis de remporter le championnat de la NBA.

Les Warriors remportent la finale en cinq matchs. LeBron James a riposté avec 41 points pour les Cavaliers, mais ce ne fut pas suffisant.

Les deux équipes se sont affrontées lors de la finale du circuit de basketball professionnel américain lors des trois dernières années. Les Warriors ont gagné en 2015, les Cavaliers se sont imposés en 2016 et l’équipe de Golden State a gagné la belle cette année.

Les Warriors ont gagné le titre de la NBA en 1975 à Golden State, ainsi qu’en 1956, quand ils jouaient à Philadelphie.

Les Cavaliers ont subi un troisième revers en finale (2007, 2015, 2017). Ils n’ont gagné le titre qu’en 2016.

Comments: 0

Les Warriors de Golden State n’ont guère eu de mal, jeudi, lors du premier match de la finale de la NBA.

Menés par Kevin Durant qui a inscrit 38 points, les Warriors ont vaincu les Cavaliers de Cleveland 113-90.

Le meneur de jeu des Cavaliers, LeBron James, a inscrit 28 points en plus d’ajouter 15 rebonds.

Les deux équipes s’affrontent en finale du championnat de la NBA pour une troisième année d’affilée.

Les Warriors l’ont emporté en six matchs en 2015 et les Cavaliers se sont imposés en sept rencontres l’an dernier.

Comments: 0
Tags: ,
Twitter Celtics de Boston
NEW YORK – Les Celtics de Boston ont remporté la loterie du repêchage de la NBA, mardi, maximisant ainsi l’impact d’une transaction réalisée il y a quatre ans avec les Nets de Brooklyn.Les Lakers de Los Angeles ont été les autres grands gagnants, puisqu’ils ont grimpé au deuxième rang. Ils auraient été contraints de céder leur choix aux 76ers de Philadelphie s’ils s’étaient retrouvés exclus du top-3.

En plus d’être les favoris en séries éliminatoires, les Celtics ont reçu le premier choix après avoir accaparé 25 pour cent des probabilités de gagner la loterie. Ils entameront la série finale de l’Association Est à domicile mercredi contre les Cavaliers de Cleveland.

Les Nets ont affiché le pire dossier de la ligue, mais les Celtics avaient obtenu le droit d’échanger leurs choix au repêchage avec eux à la suite d’une transaction survenue lors du repêchage de 2013 qui avait envoyé Kevin Garnett et Paul Pierce aux Nets.

Les 76ers repêcheront au troisième rang, tandis que les Suns de Phoenix ont perdu deux échelons pour se retrouver quatrièmes.

Comments: 0
Photo AP
MILWAUKEE – DeMar DeRozan a récolté 32 points et les Raptors de Toronto ont battu les Bucks 92-89, jeudi, écartant la formation de Milwaukee en six matches pour accéder au deuxième tour des séries éliminatoires de la NBA.Les Raptors menaient par 25 points au troisième quart (71-46), mais les Bucks ont chèrement vendu leur peau avec une séquence de 20-3.

Les favoris de la foule ont même pris les devants 80-78, quand un tir de trois points de Jason Terry a enflammé le BMO Harris Bradley Center.

Mais avec 1:27 au cadran au dernier quart, Cory Joseph a porté un dur coup avec un tir de trois points, procurant l’avance 85-82 aux Raptors.

DeRozan a ajouté un puissant dunk et le club torontois a gardé le cap, malgré quelques soubresauts.

Kyle Lowry a obtenu 13 points pour les Raptors, qui vont maintenant se mesurer aux Cavaliers de Cleveland, les champions en titre de la NBA. LeBron James et compagnie ont balayé les Pacers de l’Indiana au premier tour.

Giannis Antetokounmpo a dominé pour les Bucks avec 34 points. Khris Middleton a récolté 19 points, sept de plus que Matthew Dellavedova.

Les Raptors menaient par 13 points à la demie (51-38), ayant dominé le deuxième quart 23-14.

Les Bucks ont souvent manqué d’opportunisme en première demie, en plus d’être pitoyables à partir de longues distances; après 24 minutes, ils avaient réussi un seul tir de trois points, en neuf essais. Chaque club a ajouté 23 points au troisième engagement.

Après la poussée tardive des Bucks, le groupe de Dwane Casey a repris le contrôle quand une séquence très combative s’est conclue avec un panier rapproché de Lowry (Toronto reprenait alors un coussin de 10 points, 76-66).

Peu après, les Bucks ont eu la chance de corser le score mais le ‘Greek Freak’ a raté deux lancers francs, permettant aux Raptors de garder huit points d’avance.

Antetokounmpo a réussi les huit premiers points des Bucks; Milwaukee menait 8-2, mais le score est vite devenu 14 partout. En fin de premier quart, un tir de trois points de P.J. Tucker a placé les visiteurs aux commandes, 25-22.

Comments: 0
Seth Wenig / The Associated Press
MONTRÉAL – Les Raptors de Toronto vont se mesurer aux Bucks de Milwaukee au premier tour des séries de la NBA, un affrontement confirmé par la victoire d’Atlanta aux dépens de Charlotte, mardi.Les Torontois se classent troisièmes dans l’Est, tandis que le groupe du Wisconsin arrive sixième.

Les Raptors (50-31) vont terminer la saison régulière mercredi à Cleveland. Le même soir, les Bucks (42-39) vont jouer à Boston.

Les Hawks terminent cinquièmes, une place derrière Washington. Voilà donc une autre confrontation de première ronde.

Les autres séries de l’Est seront connues mercredi, quand on saura si les Celtics terminent premiers ou deuxièmes.

Les Cavaliers connaîtront ainsi leurs premiers adversaires. Sans oublier que les rangs sept et huit restent à établir, avec dans le portrait Pacers, Bulls et Heat.

Pour ce qui est des séries de l’Ouest, les rivaux initiaux seront Warriors et Blazers, Spurs et Grizzlies, Rockets et Thunder, puis Clippers et Jazz.

Comments: 0
PC / Jeffrey L. Orridge
TORONTO – La Ligue canadienne de football a annoncé mercredi que son commissaire, Jeffrey L. Orridge, quittera ses fonctions le 30 juin prochain.Par communiqué, le circuit canadien a indiqué que «le conseil des gouverneurs de la LCF et le commissaire Jeffrey L. Orridge ont décidé, d’un commun accord, de mettre un terme à leur association».

Des divergences d’opinions entre le conseil des gouverneurs et Orridge seraient à l’origine de cette décision.

Orridge est arrivé en poste le 29 avril 2015, en remplacement de Mark Cohon, qui avait démissionné quelques mois auparavant après un règne de huit ans.

Gestionnaire expérimenté – il avait notamment oeuvré à CBC Sports – Orridge était devenu le premier commissaire noir des six principales ligues sportives professionnelles en Amérique du Nord – NFL, NBA, MLB, LNH, LCF et MLS.

«Jeffrey a travaillé sans relâche à faire la promotion de la santé et de la sécurité des joueurs, à protéger l’intégrité de la Ligue, sur le terrain et à l’extérieur de celui-ci, ainsi qu’à propager les valeurs de diversité et d’inclusion du circuit», a déclaré Jim Lawson, le président du conseil des gouverneurs de la LCF par communiqué.

«Ce fut un honneur d’occuper le rôle de commissaire de la LCF et d’aider à préparer l’avenir de cette ligue en bonifiant sa relation avec ses partisans et ses partenaires, en démontrant sa pertinence auprès des prochaines générations et en augmentant sa portée au-delà de ses frontières, a pour sa part ajouté Orridge. Bien que le conseil et moi ayons des visions différentes sur l’avenir de la Ligue, nous croyons tous passionnément en ce sport, aux joueurs qui le pratiquent, aux partenaires qui le soutiennent et aux partisans qui suivent ses activités.»

Comments: 0
Adam Silver n’est pas content et l’a fait savoir.
Dans une note adressée aux propriétaires des trente franchises de la ligue, et relayée par ESPN.com, le commissioner de la NBA a indiqué que le fait de laisser des joueurs majeurs au repos était « un problème extrêmement important » et qu’il serait traité en priorité lors du prochain board, le 6 avril à New York. Le successeur de David Stern a également averti les dirigeants que des « sanctions significatives » seraient prises si les équipes ne se pliaient pas au règlement.
Comments: 0

Comme attendu, la rencontre entre Oklahoma City et Golden State a été particulièrement tendue. Et ce malgré l’absence de Kevin Durant, sur le flanc pour ce deuxième match des Warriors à la Chesapeake Energy Arena.

La confrontation a été souvent très physique malgré le tranquille succès des Warriors (111-95) et a notamment donné lieu à une altercation dans les derniers instants d’un deuxième quart à sens unique en faveur des Californiens, les joueurs des deux équipes, dont Stephen Curry et Russell Westbrook, en venant aux mains.

A noter que Russell Westbrook, passé au travers comme en atteste son 4 sur 16 aux tirs pour 15 points, 8 rebonds et 7 passes en 27 minutes a écopé d’une faute technique et risque une suspension d’un match à sa prochaine technique. Ce qui pourrait lui coûter cher dans sa course au record de triple-doubles.

Comments: 0
Tags: