NFL

Beth Mowins deviendra la deuxième femme à décrire des matchs de la saison régulière de la Ligue nationale de football à la télévision américaine.

Mowins sera derrière le micro pour le réseau ESPN le lundi 11 septembre en vue de l’affrontement entre les Chargers de Los Angeles et les Broncos de Denver.

Le dimanche 24 septembre, elle travaillera auprès de l’ancien botteur de précision Jay Feely lors du duel entre les Browns de Cleveland et les Colts d’Indianapolis.

La seule autre femme à avoir décrit des matchs du calendrier régulier de la NFL à la télévision américaine est Gayle Sierens, au réseau NBC en 1987.

Mowins n’en sera pas à ses premières armes dans ce rôle. Elle décrit des matchs de football universitaire à ESPN depuis 2005 et elle a également travaillé sur une base régionale lors de rencontres du calendrier préparatoire des Raiders d’Oakland.

Comments: 0
Tags:
 Deux équipes de la Ligue nationale de hockey sont dans le Top 10 peu envieux des équipes qui ont perdu le plus d’amateurs au cours des dix dernières années.Selon le site 24/7 Wall St., les Hurricanes de la Caroline ont connu une baisse de 32% aux guichets au cours de la dernière décennie.

Seuls les White Sox de Chicago ont fait pire parmi les grands circuits (LNH, NFL, MLB, NBA) au cours de la même période en perdant 40,2 % au chapitre des assistances.

L’Avalanche du Colorado (-15,8%), les Sénateurs d’Ottawa (-13.6%) et les Coyotes de l’Arizona (-12,6 %) sont les autres équipes de la LNH à avoir connu des baisses significatives depuis 2006.

Comments: 0

Les joueurs des Penguins de Pittsburgh savouraient la gloire de leur première coupe Stanley depuis 2009 à ce stade l’année dernière, mais Kristopher Letang avait déjà le sentiment que Sidney Crosby était déjà en quête de futurs exploits.

Crosby était impatient de reprendre l’entraînement en vue de la Coupe du monde de hockey, et il estimait également que les Penguins avaient ce qu’il faut pour répéter leur conquête de la coupe.

«Dans tous les détails, ce qu’il veut accomplir, c’est assez incroyable», a déclaré avec admiration Letang, son coéquipier de longue date, plus tôt ce mois-ci.

Crosby a complété une étonnante et inédite séquence de succès ces deux dernières années – peut-être la plus impressionnante d’une carrière qui le destine depuis longtemps au Temple de la renommée.

L’entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan, a révélé que Crosby méritait d’être nommé parmi les plus grands et qu’il était «sans doute» le meilleur joueur de sa génération, mais ce débat est depuis longtemps réglé. Il détient une longueur d’avance sur tout le monde.

«La carrière d’un joueur est courte et je m’estime chanceux. Mais je sais aussi à quel point c’est difficile, alors vous voulez faire de votre mieux», a expliqué Crosby.

Au-delà du talent, faire de son mieux semble reposer sur un sens de la compétitivité qui laisse ses coéquipiers, entraîneurs et adversaires stupéfait.

Après avoir vu sa saison prendre fin en avril en raison d’une opération au cou, Letang a déclaré qu’il croyait en la capacité des Penguins de surmonter son absence principalement à cause de Crosby et de sa détermination. Sullivan avait tenu les mêmes propos lorsqu’il a remplacé Mike Johnston derrière le banc des Penguins la saison dernière.

«Je ne crois pas avoir côtoyé un athlète, pas seulement un joueur de hockey, mais un athlète qui est aussi déterminé que Sid», a soutenu Sullivan, qui a joué plus de 700 matchs dans la LNH avant de se retrouver derrière le banc.

Crosby ne laisse rien au hasard que ce soit de bien s’alimenter, de bien s’entraîner et se prendre soin de ses coéquipiers, a ajouté Sullivan.

Il était parmi les quelques joueurs réguliers à se joindre à un entraînement facultatif pendant la finale, estimant que c’était «bénéfique» de sauter sur la patinoire et de manier la rondelle. Peu importe que sa saison ait commencé presque neuf mois plus tôt avec un match préparatoire à la Coupe du monde de hockey.

Un coéquipier d’Équipe Canada et rival dans la LNH, Jonathan Toews, s’est dit étonné du niveau de jeu de Crosby à ce moment-là, l’automne dernier, soit seulement trois mois après la conquête de la coupe et du trophée Conn Smythe.

Un autre coéquipier, Logan Couture, a dit que c’était «plaisant» d’observer de près Crosby et il a vanté sa vision, son jeu avec et sans la rondelle et sa capacité à créer de l’espace.

«Il est vraiment le meilleur joueur au monde», a affirmé Couture.

Jay Bouwmeester a noté que les chiffres seuls ne rendaient pas justice à son talent et Matt Duchesne dit être inspiré par son sens de la compétitivité.

Ses coéquipiers des Penguins ont soutenu la même chose après le cinquième match de la finale contre les Predators lorsque Crosby – dès les 91 premières secondes – a touché le poteau, a fait prendre une pénalité à un adversaire et préparé le premier but lors d’une vitoire de 6-0.

«Il est très inspirant quand il joue de cette façon et atteint un niveau que pas beaucoup d’autres peuvent imiter», a confié le vétéran Matt Cullen.

Sullivan installe les jeunes joueurs à côté de Crosby dans la chambre de l’équipe précisément pour cette raison. Jake Guentzel, l’étoile montante de l’équipe, occupe actuellement la casier directement à gauche de Crosby.

Crosby a complété les éliminatoires avec 27 points en 24 matchs et il est maintenant à égalité au 10e rang de tous les temps avec une moyenne de 1,11 point par match éliminatoire (minimum de 50 matchs). Seulement 18 joueurs ont totalisé plus que ses 164 points en carrière en séries et seulement 19 ont obtenu plus que ses 107 mentions d’aide – tous à une époque où il se marquait davantage de buts.

Crosby présente une moyenne de 1,31 point par match en saison régulière en carrière, et seuls Wayne Gretzky (1,92), Mario Lemieux (1,88), Mike Bossy (1,50) et Bobby Orr (1,39) ont fait mieux que lui.

Son coéquipier Evgeni Malkin est celui qui s’approche le plus au niveau des statistiques, mais les meilleurs comparables actuellement en terme de domination de son sport – en ce qui a trait aux succès personnels et d’équipe – sont LeBron James dans la NBA et Tom Brady dans la NFL.

Comments: 0

NEW YORK – Les Jets de New York ont officiellement libéré l’ailier espacé Eric Decker, lundi, six jours après avoir dit qu’il en serait ainsi à moins d’un échange.

Le vétéran de 30 ans devient donc joueur autonome. Son départ permet aux Jets de garder 7,25 M $.

Decker a inscrit 19 touchés en trois saisons avec les Jets, captant 163 passes, pour 2183 verges. Une blessure à l’épaule l’a limité à trois matches l’an dernier.

Le natif du Minnesota a passé les quatre premières années de sa carrière avec les Broncos de Denver, récoltant 33 touchés.

Comments: 0
Myles Garrett, premier choix des Browns de Cleveland/Photo AP
PHILADELPHIE – Sans surprise, les Browns de Cleveland ont fait de l’ailier défensif Myles Garrett la première sélection du repêchage de la NFL, jeudi soir.Après avoir connu une affreuse saison de 1-15, les Browns avaient besoin de renfort à toutes les positions. Ils ont amorcé leur reconstruction en choisissant Garrett, un produit de l’Université Texas A&M.

Garrett a terrorisé les quarts de la «Southeastern Conference (SEC)» la saison dernière et plusieurs observateurs disaient de lui qu’il était le meilleur joueur disponible lors de ce repêchage. Il est le premier joueur des Aggies à être sélectionné avec le tout premier choix du repêchage.

Les Bears de Chicago ont surpris la NFL en effectuant une transaction avec les 49ers de San Francisco afin d’obtenir le deuxième choix. Ils se sont servis de celui-ci pour sélectionner le quart des Tar Heels de l’Université North Carolina, Mitchell Trubisky.

Certains analystes croyaient que les Bears allaient patienter une ronde ou deux avant de sélectionner un quart, mais ils ont plutôt sauté sur l’occasion d’amener Trubisky au sein de la formation, et ce, même s’ils viennent tout juste de consentir un contrat à Mike Glennon. Les Bears ont rompu les liens avec le quart Jay Cutler le mois dernier.

Mesurant six pieds deux pouces et pesant 222 livres, Trubisky a complété 68 pour cent de ses passes la saison dernière. Il a lancé 30 passes de touché et il n’a été victime que de six interceptions.

Parlant au troisième rang, après avoir échangé leur choix avec les Bears, les 49ers ont sélectionné l’ailier défensif Solomon Thomas, de l’Université Stanford.

Le directeur général des 49ers, John Lynch, a transigé avec les Bears afin d’obtenir des deuxième et troisième choix pour ce repêchage et un choix de troisième ronde pour le prochain repêchage.

Pour une troisième année de suite, les 49ers ont repêché un joueur de ligne défensive avec leur premier choix. Ils avaient sélectionné Arik Armstead, en 2015, et DeForest Buckner, en 2016.

Avec la quatrième sélection, les Jaguars de Jacksonville ont quant à eux jeté leur dévolu sur le porteur de ballon des Tigers de l’Université LSU Leonard Fournette.

Fournette viendra prêter main-forte à une des pires attaques de la NFL et il enlèvera un peu de pression sur les épaules du quart Blake Bortles. Même s’il a raté cinq parties en 2016 en raison d’une blessure à une cheville, Fournette a amassé 3840 verges au sol et 40 touchés lors de ses trois saisons passées à Baton Rouge.

Les Titans du Tennessee ont complété le top-5 en repêchant le receveur Corey Davis, de l’Université Western Michigan. Ils espèrent qu’il devienne la cible de choix du quart Marcus Mariota.

Davis a terminé sa carrière universitaire en tant que seul joueur de la première division de la NCAA à avoir obtenu 300 attrapés, 5000 verges et 50 touchés par la voie des airs.

Les Titans ont vu Rishard Matthews éclore la saison dernière, mais ils avaient besoin d’un autre receveur à la suite du départ pour Chicago de Kendall Wright.

Les deuxième et troisième rondes se tiendront vendredi soir tandis que les rondes quatre à sept auront lieu samedi à compter de midi.

Comments: 0
PC / Jeffrey L. Orridge
TORONTO – La Ligue canadienne de football a annoncé mercredi que son commissaire, Jeffrey L. Orridge, quittera ses fonctions le 30 juin prochain.Par communiqué, le circuit canadien a indiqué que «le conseil des gouverneurs de la LCF et le commissaire Jeffrey L. Orridge ont décidé, d’un commun accord, de mettre un terme à leur association».

Des divergences d’opinions entre le conseil des gouverneurs et Orridge seraient à l’origine de cette décision.

Orridge est arrivé en poste le 29 avril 2015, en remplacement de Mark Cohon, qui avait démissionné quelques mois auparavant après un règne de huit ans.

Gestionnaire expérimenté – il avait notamment oeuvré à CBC Sports – Orridge était devenu le premier commissaire noir des six principales ligues sportives professionnelles en Amérique du Nord – NFL, NBA, MLB, LNH, LCF et MLS.

«Jeffrey a travaillé sans relâche à faire la promotion de la santé et de la sécurité des joueurs, à protéger l’intégrité de la Ligue, sur le terrain et à l’extérieur de celui-ci, ainsi qu’à propager les valeurs de diversité et d’inclusion du circuit», a déclaré Jim Lawson, le président du conseil des gouverneurs de la LCF par communiqué.

«Ce fut un honneur d’occuper le rôle de commissaire de la LCF et d’aider à préparer l’avenir de cette ligue en bonifiant sa relation avec ses partisans et ses partenaires, en démontrant sa pertinence auprès des prochaines générations et en augmentant sa portée au-delà de ses frontières, a pour sa part ajouté Orridge. Bien que le conseil et moi ayons des visions différentes sur l’avenir de la Ligue, nous croyons tous passionnément en ce sport, aux joueurs qui le pratiquent, aux partenaires qui le soutiennent et aux partisans qui suivent ses activités.»

Comments: 0
Pour plusieurs, ça demeure inimaginable. Les Raiders d’Oakland vont déménager à Las Vegas.

Les propriétaires de la NFL ont approuvé le déménagement, lundi, mais ce n’est que dans quelques années qu’ils quitteront la baie de San Francisco.

Le chroniqueur sportif du 98,5 FM, Alain Crête n’en revenait pas. «C’est comme si les Red Wings ou les Bruins déménageaient», disait-il, établissant l’impact s’il survenait au hockey.

Dur coup pour les Golden Knights

Malgré des années de vaches maigres, les Raiders demeurent excessivement populaires. Ils continuent d’avoir cette image de guerriers», ajoutait Ray Lalonde spécialiste du marketing sportif.

«Je pense que la NBA va considérer cette région (Las Vegas) bientôt», poursuivait l’expert.

Un stade bâti au coût de 1,7 milliard $ accueillera les Raiders près de la célèbre strip de Las Vegas.

Questionné à savoir si l’arrivée promise de l’une des grandes équipes de la NFL nuira à l’entrée en scène prochaine du club de hockey de la LNH dans la capitale du jeu, la réponse, c’est oui, selon Ray Lalonde.

«Ça va faire mal à la commandite, à leur implantation et à leur base de partisans locaux contre un sport très traditionnel comme la NFL.»

Comments: 0

Les franchises NFL ont validé, à la quasi-unanimité (31 voix sur 32), la demande de déménagement des Oakland Raiders vers Las Vegas.

Les coéquipiers de Derek Carr joueront encore au moins deux saisons dans le vétuste Coliseum d’Oakland avant de rejoindre le Nevada, où les attend un stade flambant neuf pour 2019 ou 2020.

C’est le troisième déménagement accepté en l’espace d’un an en NFL, après les départs des Rams (2016) et des Chargers (2017) à Los Angeles. Fondés en 1960 à Oakland, les Raiders avaient également évolué à Los Angeles entre 1982 et 1984.

 

Comments: 0
Tags: ,
Jovan Olafioye (La Presse Canadienne)

Les Alouettes ont annoncé lundi avoir cédé les droits de négociation du plaqueur québécois David Foucault et du plaqueur international Vincent Brown en retour du bloqueur étoile Jovan Olafioye ainsi que des considérations futures.

Olafioye, un colosse de 6’6″ et 325 lb possède une impressionnante feuille de route dans la LCF.

Le joueur de 29 ans a été nommé sur l’équipe d’étoiles de la LCF lors des six dernières saisons en plus d’être nommé joueur de ligne à l’attaque par excellence dans la LCF en 2012.

Il a aidé les Lions à remporter la Coupe Grey en 2011, en plus de protéger Travis Lulay, joueur par excellence de la LCF.

«Ce n’est pas tous les jours que nous avons l’occasion d’acquérir un joueur de la trempe de Jovan, soit un joueur qui a performé à un si haut niveau, et ce, à chaque saison, sans jamais manquer un seul départ», a déclaré le directeur général des Alouettes, Kavis Reed.

Foucault avait été sélectionné en première ronde, cinquième au total, par les Alouettes en 2014. L’athlète âgé de 28 ans a ensuite passé deux saisons avec les Panthers de la Caroline dans la NFL, avec qui il a disputé cinq rencontres en 2014, dont une comme partant.

Les Alouettes n’ont jamais réussi à s’entendre avec le Québécois.

«Avec cette transaction, nous comblons un besoin pressant que nous avions sur notre ligne à l’attaque, a ajouté Kavis Reed. Malheureusement, nous avons dû nous départir d’un joueur que nous aurions aimé voir dans l’uniforme des Alouettes.»

Comments: 0
Photomontage Twitter @NFL

PHOENIX – Les propriétaires de la NFL ont approuvé le déménagement des Raiders d’Oakland vers Las Vegas, lundi, lors d’une réunion de la ligue.

Le résultat du vote était prévisible après que la ligue et les Raiders eurent révélé qu’ils n’étaient pas satisfaits des dernières offres d’Oakland pour la construction d’un nouveau stade, et Las Vegas a proposé un investissement public de 750 millions $US.

Bank of America a aussi consenti un prêt de 650 millions $ au propriétaire des Raiders, Mark Davis, ce qui a convaincu la plupart des propriétaires de donner leur aval au déménagement d’un troisième club en moins d’un an.

Les Rams sont passés de St. Louis à Los Angeles en 2016, puis en janvier les Chargers ont déménagé leurs pénates de San Diego à Los Angeles. Les Raiders devraient disputer encore deux ou trois saisons dans le secteur de la baie de San Francisco avant de s’installer dans le stade de 1,7 milliard $ qui sera bâti près de la célèbre strip de Las Vegas.

Las Vegas, qui a longtemps été ignorée par la NFL en raison des préoccupations liées aux paris sportifs, obtiendra également cet automne une équipe de la LNH, les Golden Knights.

Comments: 0