OTTAWA

OTTAWA – Le premier ministre Justin Trudeau a beaucoup attiré l’attention des médias à l’international, mais cette fois, les projecteurs sont braqués sur son conseiller Gerald Butts et sur ses relations avec une figure controversée à la Maison-Blanche.

Steve Bannon, le controversé stratège du président américain Donald Trump, a confié au «New Yorker» qu’il était devenu ami avec Gerald Butts, le secrétaire principal du premier ministre Justin Trudeau, après une rencontre à New York durant la transition de gouvernement aux États-Unis.

M. Bannon est un ancien leader du site web conservateur Breitbart News, qu’il avait déjà présenté comme la «plateforme pour l' »alt-right »», une branche du conservatisme aux États-Unis qui combine des éléments de racisme, de nationalisme blanc et de populisme.

Selon le magazine américain, le conseiller canadien aurait dit à M. Bannon qu’il serait rentable électoralement pour le président américain de hausser les impôts des plus riches.

«Il n’y a rien de mieux pour un populiste qu’un riche qui augmente le taux d’imposition des riches», aurait dit M. Butts à M. Bannon selon le magazine.

Le porte-parole du premier ministre, Cameron Ahmad, n’a pas commenté directement le contenu de l’article, mais il a souligné que le gouvernement libéral travaillait intensivement pour bâtir une relation forte et constructive avec l’administration Trump.

Comments: 0

La ministre québécoise de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Kathleen Weil, croit que le gouvernement fédéral peut faire un peu mieux à propos des demandeurs d’asile et des migrants illégaux au Canada.

L’arrivée hier de plusieurs dizaines d’entre eux au Stade olympique de Montréal, utilisé temporairement comme refuge, a démontré l’ampleur que prend le phénomène de l’immigration au pays.

En entrevue ce matin au 98,5 FM, Kathleen Weil a dit que son ministère avait remarqué une augmentation significative du flux migratoire, il y a quelques semaines: «Le premier signal fut le débordement dans l’hébergement temporaire.»

Mme Weil a indiqué qu’elle a formulé deux demandes auprès du gouvernement fédéral, à savoir la nécessité d’effectuer un meilleur triage des migrants à la frontière et l’ajout de ressources humaines dans le domaine de l’immigration.

Au niveau du triage, Ottawa se serait déjà engagé à améliorer la situation.

Elle souhaite par ailleurs que le processus de la recevabilité de la demande d’asile soit accélérée au fédéral. «Il est également très important qu’on accélère l’émission de permis de travail», a mentionné la ministre.

«Cela dit, on a demandé [antérieurement] au gouvernement fédéral d’accélérer le programme de santé intérimaire et il l’a fait. Une femme enceinte doit être capable de visiter un médecin rapidement. La collaboration est très bonne à ce chapitre.»

De l’avis de Kathleen Weil, le gouvernement canadien coopère de manière satisfaisante dans le dossier de l’immigration, en général.

Mme Weil a affirmé qu’elle n’est pas encore en mesure de préciser les coûts impliqués et de confirmer qui est responsable des dépenses éventuelles associées à l’amélioration du triage à la frontière et l’augmentation des ressources.

Il y aurait environ 50 000 immigrants qui arrivent chaque année au Québec. Parmi eux, la province a accueilli «3000 demandeurs d’asile en 2015 et 5500 en 2016.»

«Pour les six premiers mois de 2017, on est rendu à 6500 personnes», a précisé Mme Weil.

À noter que l’immigration est un domaine de compétence partagée entre Québec et Ottawa.

Comments: 0
TORONTO – Adrienne Arsenault, Rosemary Barton, Andrew Chang et Ian Hanomansing seront les nouveaux animateurs du bulletin de fin de soirée «The National», à CBC.La société d’État a dévoilé mardi la nouvelle équipe, qui prend la barre du bulletin d’information à la suite du départ à la retraite du chef d’antenne Peter Mansbridge, en poste pendant près de 30 ans.

CBC profite de ce changement de garde pour renouveler son émission d’information phare. Parmi les changements apportés, CBC prévoit diffuser les bulletins en direct dans les six fuseaux horaires, à partir de ses studios à Vancouver, Ottawa et Toronto. Cette nouvelle façon de faire permettra de suivre l’évolution des nouvelles en temps réel.

Le diffuseur précise que «The National» proposera une plus grande collaboration entre les animateurs, qui continueront également à faire leurs propres reportages.

Adrienne Arsenault présentera le bulletin à Toronto, tandis que Rosemary Barton sera postée à Ottawa.

Andrew Chang travaillera du studio de Vancouver, alors que Ian Hanomansing se déplacera entre Vancouver et Toronto.

Comments: 0

OTTAWA – Le Rouge et Noir d’Ottawa a stoppé les Alouettes de Montréal sur un troisième essai et une verge à la ligne de 7 en fin de rencontre, mercredi, tenant ensuite le coup pour mériter un premier gain cette saison, 24-19.

Peu après, Greg Ellingson a grandement aidé la cause des siens avec un attrapé de 35 verges, sur le flanc gauche. Cela venait essentiellement confirmer la victoire d’Ottawa (1-3-1).

Après avoir débuté la saison avec un match nul, le Rouge et Noir avait perdu par quatre, un et deux points, dans cet ordre.

En fin de troisième quart, Darian Durant a réussi des passes de 25, 15 et 14 verges de façon consécutives, amenant le groupe de Jacques Chapdelaine à la porte des buts.

Le jeu suivant a été une courte passe lobée à Nik Lewis, pour un touché. Boris Bede a raté le converti, mais les Alouettes ont quand même diminué le coussin du Rouge et Noir à 24-18.

En début de deuxième quart, Ellingson a capté une passe de touché de 80 verges de Trevor Harris. Il a filé seul sur une bonne partie du terrain, au centre. L’avance du club local passait alors à 14-3.

Harris a complété 29 passes sur 41, pour 376 verges. Ellingson a totalisé 149 verges en six attrapés.

À mi-chemin au troisième quart, Josh Stangby, du Rouge et Noir, a brillé en zigzaguant pour 36 verges, pavant la voie à une passe payante de Harris à Brad Sinopoli.

Durant a réussi 35 de ses 45 passes, accumulant 452 verges aériennes. B.J. Cunningham et Ernest Jackson ont tous deux totalisé 101 verges.

Brett Maher a réussi des bottés de précision de 20, 38 et 18 verges pour le Rouge et Noir.

Bede a inscrit des placements de 42 et 30 verges pour le clan montréalais, dont la fiche est maintenant 2-3-0.

Brandon Rutley a commis un échappé au premier quart. Cela a mené au deuxième placement de Maher, après que Diontae Spencer ait bousillé une chance en or de saisir une passe de touché.

Au deuxième jeu des Alouettes dans le match, Jerrell Gavins a réussi la première interception du Rouge et Noir cette année.

Avec environ deux minutes à disputer en première demie, un plaqué percutant de Taylor Reed a fait perdre le ballon à Durant, qui venait de compléter une passe de 36 verges à Cunningham. Ottawa en a retiré un placement de 18 verges, prenant ainsi les commandes 17-3.

En toute fin de première demie, les Alouettes ont grugé assez de terrain pour permettre un botté de précision de 30 verges de Bede. Ça réduisant l’avance du Rouge et Noir à 17-6.

Lewis a capté sa 1000e passe dans la LCF au troisième quart, devenant le quatrième joueur du circuit canadien à atteindre cet illustre plateau.

Les Alouettes vont disputer leur prochain match le 27 juillet, à Winnipeg. Le Rouge et Noir sera de retour en action dès lundi soir, à Toronto.

Comments: 0
Tags:

OTTAWA – Pierre Dorion, directeur général des Sénateurs, a confirmé jeudi qu’Ottawa a demandé au défenseur Dion Phaneuf de renoncer à sa clause de statu quo, dans le but de le rendre disponible pour le repêchage d’expansion.

Le vétéran a toutefois refusé, ce qui force Dorion à prendre de grandes décisions à l’approche de l’heure butoir de 17h samedi, heure limite pour soumettre la liste des joueurs protégés des visées de Las Vegas.

Si Phaneuf avait accepté, les Sénateurs auraient pu mettre à l’abri Erik Karlsson, Marc Methot, Cody Ceci et sept attaquants. Mais Methot et Ceci pourraient être devenus vulnérables.

«Nous lui avons très bien expliqué la demande et la raison derrière celle-ci, a dit Dorion. Vu son âge et son salaire, peut-être que les Golden Knights auraient passé leur tour, peut-être pas non plus. Ça ne change rien au respect que j’ai envers Dion. Je crois encore qu’il a un grand rôle dans notre équipe et le fait qu’il veuille rester, ça m’en dit beaucoup sur lui.»

Dorion pourrait protéger huit joueurs dont ses quatre meilleurs défenseurs, mais ça l’exposerait à la perte d’un attaquant de qualité.

Les Sénateurs peuvent essayer d’échanger un défenseur (Phaneuf a dû soumettre une liste de 12 clubs pour qui il accepterait de jouer). Dorion semble hésitant à propos de l’idée mais quoi qu’il en soit, il est confiant de voir les choses bien se placer.

«Nous nous préparons pour ce repêchage depuis plus d’un an, a rappelé Dorion. Nous avons considéré chaque scénario.»

Neil, c’est terminé

Dorion a également confirmé que l’équipe a rompu les liens avec le vétéran Chris Neil.

Choisi 161e en 1998, Neil a disputé tous ses 1026 matches dans la LNH avec les Sénateurs. Son rôle a toutefois diminué depuis l’arrivée de Guy Boucher au poste d’entraîneur, avec comme résultat que Neil va tenter sa chance comme joueur autonome.

«Chris pense qu’il peut probablement avoir plus de temps de glace qu’avec nous, et c’est quelque chose que nous devons respecter, a mentionné Dorion. Le connaissant, il va essayer de faire mal paraître notre décision, et c’est correct. D’un côté comme de l’autre, il n’y a pas eu de sentiments négatifs.»

Les Sénateurs ont aussi eu des discussions avec le vétéran Chris Kelly, qui a fait un retour avec Ottawa la saison dernière, en vertu d’un pacte d’un an.

«Nous ne tournons pas complètement la page sur Chris Kelly, a dit Dorion. Au niveau de la culture dans le vestiaire, du leadership, du caractère, du fait d’être capable de rendre des comptes, notre plus grand ajout la saison dernière a été Chris Kelly. Il a amené tous les éléments que nous recherchions.»

Avec Derick Brassard opéré à l’épaule plus tôt ce mois-ci, Ottawa pourrait accorder un nouveau contrat à Kelly pendant l’été, comme police d’assurance.

Dorion va se rendre au Nevada pour le gala du circuit, étant parmi les nominés pour le directeur général de l’année. Il espère aussi en arriver à une nouvelle entente avec Jean-Gabriel Pageau.

«La dernière fois où (l’agent de joueurs) Craig Oster et moi étions à Vegas, nous avons pu régler les dossiers de Mark Stone et Mika Zibanejad, alors je suis très confiant qu’au-dessus d’une table de jeu, une entente devrait pouvoir se faire», a t-il blagué.

Comments: 0
Tags:

OTTAWA – Erik Karlsson est passé sous le bistouri mercredi afin de réparer des déchirures aux tendons du pied gauche, et le défenseur étoile des Sénateurs d’Ottawa sera au repos forcé pendant quatre mois, a révélé le directeur général Pierre Dorion.

Karlsson, qui a remporté le trophée Norris remis au défenseur par excellence de la LNH en 2011-2012 et 2014-2015, a été opéré à Charlotte, en Caroline du Nord.

Selon Dorion, la blessure est survenue pendant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, et elle a été repérée à la suite d’un test d’imagerie par résonance magnétique dans le cadre d’un examen médical approfondi effectué après la saison.

Le Suédois, qui est âgé de 27 ans, devrait être rétabli à temps pour entreprendre la saison régulière 2017-2018.

Karlsson, qui a été choisi par les Sénateurs au 15e rang universel du repêchage de la LNH en 2008, est le pilier de la défense du club de la capitale fédérale canadienne.

Il a marqué 17 buts et a amassé 54 mentions d’assistance en 77 matchs la saison dernière. Le capitaine des Sénateurs s’est aussi illustré avec deux buts et 16 aides en 19 rencontres éliminatoires ce printemps.

Les Sénateurs ont été éliminés en sept matchs par les éventuels champions de la Coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh, en finale de l’Association de l’Est.

Comments: 0

OTTAWA – Une Canadienne a perdu la vie au cours de l’attentat perpétré samedi soir à Londres, au Royaume-Uni.

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l’annonce, dimanche matin par voie de communiqué, sans donner plus de détails.

Le gouvernement canadien a lancé un appel à la vigilance aux ressortissants canadiens actuellement en sol britannique. Ottawa leur demande d’éviter le secteur touché par l’attaque terroriste.

Un officiel canadien a indiqué qu’il semble n’y avoir aucun autre Canadien parmi les victimes de l’attentat. Le gouvernement demande toutefois à la population de demeurer vigilante.

La famille de la victime a révélé son identité par l’entremise du gouvernement canadien. Il s’agit de Christine Archibald, âgée de 30 ans, anciennement de la Colombie-Britannique.

La victime travaillait dans un centre pour personnes itinérantes avant de déménager en Europe avec son fiancé.

«Elle avait de la place dans son coeur pour tous. Elle croyait fermement que la vie de chaque personne devait être considérée comme précieuse et respectée, a écrit la famille dans un communiqué. Elle n’aurait eu aucune compréhension envers l’impitoyable cruauté qui a causé sa mort.»

Selon la famille, la meilleure façon d’honorer la mémoire de Christine Archibald est de faire de sa collectivité un meilleur endroit. «Donnez de votre temps ou de l’argent à un centre pour sans-abri, a-t-elle écrit. Dites-leur que c’est Chrissy qui vous envoie.»

Justin Trudeau a qualifié l’attentat d’«insensé», ajoutant que le fait qu’un Canadien figure parmi les victimes lui «brise le coeur».

Il a également souligné la force et la résilience que le peuple britannique avait su démontrer après les récentes attaques survenues à Manchester et à Westminster. Le premier ministre a exprimé la solidarité des Canadiens et dit partager le deuil des proches des victimes.

Son homologue québécois, Philippe Couillard, avait écrit un micromessage sur Twitter, la veille, affirmant qu’il avait une «pensée aux victimes des attaques de Londres». Il a assimilé ces attentats à des agressions «contre nos valeurs démocratiques». Il a invité l’ensemble de la société à redoubler ses efforts pour combattre et prévenir le terrorisme.

Interrogé à ce sujet en point de presse, le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, a pour sa part relevé «un grand désarroi à l’idée que ça devient un genre de normalité» et lui aussi réitéré l’importance de la lutte contre la radicalisation.

Le drapeau du Québec placé sur la tour centrale de l’hôtel du Parlement a été placé en berne.

Le chef du NPD, Tom Mulcair, a écrit sur son compte Twitter: «Notre amour va aux familles des victimes de l’attentat de Londres. Nous sommes avec le Royaume-Uni dans ces moments difficiles».

Comments: 0

OTTAWA – Sur la porte du vestiaire des Sénateurs d’Ottawa, au Centre Canadian Tire, se trouve une grande photo de la coupe Stanley. Mais à moins d’un gain dans le sixième match de la finale de l’Association de l’Est, mardi, ils ne vont pas s’en approcher davantage.

Corrigés 7-0 à Pittsburgh, dimanche, les Sénateurs ont ainsi vu les Penguins prendre les commandes de la série, 3-2.

«Ce n’est pas le temps de s’apitoyer sur notre sort, a dit l’entraîneur-chef des Sénateurs, Guy Boucher. Il faut se relever et aller de l’avant.»

Voulant aider les siens à tourner la page, Boucher a convié ses troupiers à un entraînement de 30 minutes en après-midi, lundi.

En étaient absents Erik Karlsson, Derick Brassard et Cody Ceci, blessés dimanche. Ils devraient tous être en mesure de jouer mardi.

Faire le plein contre des rivaux en quête d’une deuxième conquête de la coupe Stanley d’affilée implique de miser sur les forces de l’équipe, a dit Boucher.

Les Sénateurs ont étouffé l’attaque adverse dans les trois premières rencontres, mais dimanche, les Penguins ont montré pourquoi en saison régulière, nul club n’a fait mieux que leurs 282 buts.

S’il y a une leçon à tirer de la dégelée de 7-0, a mentionné le vétéran Marc Methot, c’est de n’avoir aucun relâchement en défense, «parce que toute erreur de jugement ou d’exécution peut ouvrir une brèche dont va profiter leur premier ou deuxième trio.»

Sidney Crosby a inscrit quatre points depuis deux matchs. Evgeni Malkin et Phil Kessel sont redoutables tandis que Nick Bonino, Carter Rowney et Bryan Rust, fraîchement jumelés, ont marqué trois buts dans le match numéro cinq.

Les Sénateurs doivent quand même retrouver leur touche en attaque. De retour au poste de numéro un, Matt Murray n’a permis que deux buts sur 51 tirs, au cours des deux derniers matchs.

Un grand souci est l’avantage numérique, blanchi en 29 occasions depuis 10 matchs.

Les Sénateurs n’ont pas touché la cible dans ce contexte depuis le premier match du deuxième tour, face aux Rangers de New York.

«Si nous avions la réponse, nous l’aurions déjà mise en application», a dit l’ailier Mark Stone.

Les Sénateurs vont aussi espérer que Craig Anderson ferme davantage la porte. Il a été battu sept fois en 49 tirs dans les deux dernières rencontres; tandis que dans leurs trois premiers matches il n’a laissé passer que trois rondelles, en 83 tirs.

Boucher a aussi réitéré le message qu’il a communiqué avant le début des séries.

«Il faut récupérer aussi vite que possible, a dit Boucher. Si vous n’y arrivez pas, vous êtes dans la mauvaise profession. C’est le nerf de la guerre.»

Comments: 0
Photo AP
OTTAWA – Phil Kessel a décoché un puissant tir sur la rampe pendant une trêve à l’entraînement des Penguins de Pittsburgh à l’Université d’Ottawa, s’est baissé sur un genou avant de donner l’impression de se laisser enrober par sa propre frustration.Kessel a inscrit le filet qui a donné aux Penguins leur seule victoire en trois matchs depuis le début de la finale de l’Association Est, mais en général l’attaquant américain et ses coéquipiers ont été frustrés par les constants efforts défensifs des Sénateurs d’Ottawa. Les Penguins, qui ont marqué le plus de buts en saison régulière, n’en comptent que trois fois au fil des trois premières rencontres.

«Je sais que nous avons ce qu’il faut», a affirmé l’entraîneur-chef Mike Sullivan à un peu plus de 24 heures du quatrième affrontement entre les deux équipes, vendredi soir.

Au lendemain d’un cinglant revers de 5-1, Sullivan a semblé vouloir redonner confiance à ses joueurs et alléger l’atmosphère au sein d’une équipe qui vise une deuxième conquête consécutive de la coupe Stanley.

Il a amorcé la séance d’entraînement avec des exercices amusants lors desquels certains des joueurs des Penguins ont même souri pendant qu’ils essayaient de soutirer la rondelle à un coéquipier.

Jusqu’à maintenant, cependant, leur expérience contre la dernière équipe canadienne encore en lice a surtout soutiré des grincements de dents, des soupirs et de la frustration, incluant une sainte colère de Kessel sur le banc des joueurs lors du deuxième match.

Les joueurs des Sénateurs ont tout simplement annihilé l’attaque des Penguins grâce à une approche intense en défensive, semblable à ce qui leur a permis de terminer au deuxième rang de la section Atlantique avant d’éliminer les Bruins de Boston et les Rangers de New York lors des deux premières rondes des séries.

Non seulement les Sénateurs empêchent-ils les Penguins de marquer des buts, ils les ont limités à moins de 28 tirs par rencontre — ce qui est loin de la moyenne de 33,5 que les hommes de Mike Sullivan ont affichée en saison régulière.

«C’est probablement frustrant d’essayer de contrer ce système, quand on vous force à vous débarrasser constamment de la rondelle au lieu d’essayer de franchir la zone neutre avec le disque. Ça doit devenir éreintant», a observé l’attaquant Bobby Ryan, des Sénateurs.

Les Sénateurs bloquent la zone neutre en déployant une formation de type 1-3-1 qui, à l’origine a valu de nombreux commentaires à l’endroit de Guy Boucher (positifs et négatifs) durant son séjour avec le Lightning de Tampa Bay. Ce style ralentit l’équipe adverse et la force à pourchasser le disque en zone offensive.

Ensuite, les Sénateurs forcent les Penguins à rester à l’extérieur, une fois qu’ils se trouvent en zone offensive. Bien qu’ils soutiennent le contraire, les joueurs des Penguins n’ont eu que très peu d’occasions de marquer, incluant Sidney Crosby, le vainqueur du trophée Maurice-Richard cette saison.

Crosby a récolté son premier point de la série lors du troisième match, un but en avantage numérique marqué après six minutes de jeu au troisième vingt alors que l’issue du match était déjà connue.

Il a admis qu’il s’agissait d’un but sans trop d’importance, mais il a affirmé que son équipe est sur le point de sortir de sa léthargie.

«Les chances sont là, peu importe qui les obtient», a lancé un Crosby énergique, dans l’étroit vestiaire du campus universitaire.

Crosby, Kessel et Evgeni Malkin ont mené l’attaque des Penguins pendant les deux premières rondes, et ils ont inscrit les trois buts de leur équipe face aux Sénateurs. Mais même eux n’ont pas été très menaçants jusqu’à maintenant. Malkin — le meilleur marqueur depuis le début des séries — n’a obtenu qu’un seul tir lors du troisième match.

Malkin et Kessel sont particulièrement ennuyés par le défenseur Dion Phaneuf. L’ancien capitaine des Maple Leafs de Toronto s’est montré particulièrement combatif à l’endroit de Kessel, avec lequel il a joué dans la Ville Reine.

Peut-être est-ce un concours de circonstances, mais Crosby n’est pas aussi productif depuis son retour au jeu après sa commotion cérébrale subie lors du deuxième tour, contre les Capitals de Washington. En six matchs depuis qu’il a repris sa place dans l’alignement, Crosby a été limité à un but et trois mentions d’aide.

Comments: 0
Le défenseur Justin Schultz (AP Photo)
OTTAWA – Les Penguins de Pittsburgh seront privés du défenseur Justin Schultz et de l’attaquant Bryan Rust lors du troisième match de la finale de l’Est face aux Sénateurs d’Ottawa.Schultz et Rust ont quitté le deuxième match en raison de blessures au haut du corps et leur état de santé sera réévalué de manière quotidienne selon l’entraîneur Mike Sullivan. Tout indique que les Penguins compteront sur sept défenseurs dans leur formation lors du match no 3, mercredi. Trevor Daley serait prêt à revenir au jeu et Mark Streit pourrait disputer un premier match depuis le 9 avril, en saison régulière.

Sullivan prendra une décision finale tout juste avant le début du match. La série est égale 1-1.

Les Penguins sont déjà privés du défenseur Kristopher Letang, tandis que le gardien Matt Murray n’a toujours pas joué depuis le début des séries.

Daley a raté quatre matchs en raison d’une blessure au bas du corps. Il devrait retrouver son partenaire régulier Olli Maatta.

Streit pourrait participer à un premier match des séries avec les Penguins. Âgé de 39 ans, les Penguins ont acquis ses services avant la date limite des transactions et il s’entraînait sur la première unité d’avantage numérique, mercredi matin.

Schultz a récolté 51 points en saison régulière et était le défenseur le plus utilisé par les Penguins depuis le début des séries. Il s’est blessé à mi-chemin en première période d’une victoire de 1-0 dans le match no 2, lundi, quand il a été projeté contre la bande par l’attaquant des Sénateurs Mike Hoffman. Rust a retraité au vestiaire après une solide mise en échec de Dion Phaneuf, également en première période.

Les Penguins devront aussi se passer de l’attaquant Patric Hornqvist, qui s’est blessé lors du premier match face aux Sénateurs.

Comments: 0