Rangers

Le seuil de la respectabilité et la fiche de .500, ce n’est pas encore chose faite pour les Blue Jays de Toronto.

Carlos Gomez a claqué un circuit dès la premiere manche, Nick Martinez a alloué deux coups sûrs et les Rangers du Texas ont battu les Blue Jays de Toronto 6-1, jeudi.

Une victoire de l’équipe torontoise lui aurait permis de porter sa fiche à .500 (35-35).

Adrian Beltre a frappé un circuit en huitième, le 2960e coup sûr de sa carrière. Ironiquement, les Rangers (35-35), eux, ont réussi à atteindre la marque de .500.

Delino DeShields a amorcé la rencontre en frappant un amorti et il a croisé le marbre lorsque Beltre a frappé un roulant d’un point. Gomez a par la suite claqué son septième circuit de la saison.

Martinez (2-3) n’a pas permis plus qu’un coureur sur les sentiers à la fois, concédant un point et retirant deux frappeurs sur des prises en six manches et un tiers de travail.

Comments: 0
NEW YORK – Dix ans après avoir été les hôtes de la première mouture de la Classique hivernale, les Sabres de Buffalo auront l’honneur de célébrer le 10e anniversaire de cet événement devenu incontournable, cette fois face aux Rangers de New York au Citi Field, le domicile des Mets de New York, le 1er janvier 2018.Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, en a fait l’annonce mardi soir au Madison Square Garden, pendant le sixième match de la série demi-finale de l’Association de l’Est entre les Rangers et les Sénateurs d’Ottawa.

Les Sabres et les Rangers en seront tous deux à une deuxième participation à la Classique hivernale.

En 2008, sous des flocons au stade Ralph Wilson à Buffalo, les Sabres avaient subi un revers de 2-1 en tirs de barrage face aux Penguins de Pittsburgh.

Quatre ans plus tard, au Citizen Park de Philadelphie, les Rangers avaient arraché une victoire de 3-2 aux Flyers.

Les Sabres agiront à titre de club receveur à cause de règles qui stipulent que les Rangers doivent disputer leurs matchs locaux au Madison Square Garden.

Comments: 0
Photo AP
Oscar Lindberg a touché deux fois la cible et les Rangers de New York ont vaincu les Sénateurs d’Ottawa 4-1, jeudi, créant ainsi l’égalité à deux victoires de chaque côté dans la demi-finale de l’Association de l’Est de la Ligue nationale.Nick Holden et Chris Kreider ont complété la marque pour les vainqueurs qui ont ainsi remporté les deux matchs disputés au Madison Square Garden.

Kyle Turris a assuré la mince riposte des Sénateurs quand le score était déjà de 4-0 pour la formation new-yorkaise.

Le gardien des Sénateurs Craig Anderson a été chassé de la rencontre. Henrik Lundqvist a bloqué 22 tirs.

Les deux clubs se retrouveront à Ottawa pour le cinquième match samedi après-midi.

Anderson a réalisé 17 arrêts en deux périodes de jeu, avant de laisser sa place à Mike Condon au début de la troisième. L’ancien du Canadien de Montréal a bloqué les neuf rondelles dirigées vers lui.

Les Sénateurs ont terminé la rencontre sans les services du défenseur vedette Erik Karlsson, qui n’a pas joué au troisième tiers.

Bousculades

Par ailleurs, les Sénateurs ont perdu leur sang-froid, tout particulièrement pendant la troisième période. Le défenseur Dion Phaneuf a été expulsé vers la fin du troisième vingt après s’être battu contre Brendan Smith, qui s’est lui aussi vu montrer le chemin de la sortie.

Bobby Ryan a écopé d’une mineure pour avoir servi un coup de bâton à Dan Girardi et d’une inconduite de partie avec 2:28 à écouler au temps réglementaire.

Les 30 dernières secondes du match ont été pimentées par une série d’altercations, à commencer par un combat entre Glass et Turris. Lors de la mise en jeu suivante, les officiels ont dû intervenir pour mettre fin à d’autres bagarres.

Comments: 0
Photo AP
NEW YORK – Les Rangers sont passés par là.Lors du premier tour, face au Canadien de Montréal, l’adversaire menait la série 2-1 avant le match numéro quatre à New York. Les Rangers ont remporté cette rencontre et ont prévalu en six matches.

Dans cette deuxième ronde en cours, face aux Sénateurs, c’est Ottawa qui a les devants 2-1 dans la confrontation. La série se poursuit à compter de jeudi soir, au Madison Square Garden.

«Nous étions dans la même situation contre Montréal et nous en sommes sortis vainqueurs, a confié le défenseur Brendan Smith. La route vers le même point a été différente, mais peu importe. C’est du déjà-vu et nous devons obtenir une grosse victoire.»

Les Rangers ont gagné le match précédent 4-1, propulsés par un but de Mats Zuccarello à 5:31 au premier vingt.

«Il a divers talents, mais son plus grand atout est sa nature compétitive, a dit l’entraîneur Alain Vigneault au sujet de Zuccarello, meneur de sa troupe avec 59 points en saison régulière. Il adore la notion de compétition. Il veut être sur la glace et jouer un rôle dans l’issue du match. C’est l’un de nos meilleurs joueurs.»

Les Sénateurs étaient déçus d’un premier engagement où ils ont été dominés 2-0 pour les buts et 15-5 pour les tirs.

«Nous n’étions tout simplement pas là, a dit l’entraîneur Guy Boucher. Mais eux oui. Ils ont été exceptionnels.»

«Les Rangers remportaient les batailles pour la rondelle, a ajouté l’attaquant Alex Burrows. Ils bloquaient des tirs, ils faisaient toutes les bonnes choses qui mènent à la victoire. Si nous voulons rentrer à Ottawa en avance 3-1, nous allons devoir être aussi intenses qu’eux.»

Les Sénateurs s’attendent à ce que les Rangers restent tout aussi inspirés, à l’approche du quatrième match.

«Nous devons amorcer le match en même temps qu’eux, sans quoi nous n’aurons aucune chance, a dit Boucher. Il est hautement probable qu’ils vont avoir le même sentiment d’urgence que dans le troisième match.»

L’attaquant Bobby Ryan des Sénateurs, blessé au bas du corps au troisième vingt, devrait être assez rétabli pour jouer. Zack Smith (haut du corps) est un cas plus incertain. Quant au défenseur Chris Wideman et à l’attaquant Tom Pyatt, ils pourraient être de nouveau en uniforme.

Les Rangers ont prévalu à leurs trois dernières rencontres à domicile. En saison régulière, ils étaient en arrière de peloton à ce niveau (21-16-4).

«Nous serons devant notre public, mais nous devons toujours garder en tête que les Sénateurs mènent la série 2-1, a dit le défenseur et capitaine des Rangers, Ryan McDonagh. Il faudra s’assurer d’établir le tempo et de bien exécuter les jeux, tout en se montrant difficiles à affronter.»

Comments: 0
Tags:
Les Rangers célèbrent le but de Michael Grabner en première période./AP
NEW YORK – Henrik Lundqvist a stoppé 26 rondelles et il a mené les Rangers de New York à une victoire de 4-1 contre les Sénateurs d’Ottawa dans le troisième match de la demi-finale de l’Association de l’Est disputé au Madison Square Garden, mardi soir.Mats Zuccarello, Michael Grabner, Rick Nash et Oscar Lindberg ont marqué les buts des Rangers, qui tirent toujours de l’arrière 2-1 dans la série quatre de sept. La quatrième rencontre sera disputée jeudi soir au domicile des Rangers.

Jean-Gabriel Pageau, avec son cinquième but en deux matchs, a offert la réplique des Sénateurs. Tout comme Lundqvist, Craig Anderson a effectué 26 arrêts.

Pour une équipe dont les membres, du premier au dernier, avaient prédit lundi que les Rangers joueraient de façon désespérée, les joueurs des Sénateurs ont paru débordés par la pression de leurs rivaux en début de match.

«Nous savions qu’ils allaient sortir avec force, a noté le défenseur Cody Ceci. Nous avons été tout simplement incapables de bien gérer leurs charges.»

Lorsque la première période s’est terminée, la troupe de Guy Boucher accusait un recul de 2-0, avait été dominée 15-5 au chapitre des tirs aux buts et avait concédé 26 chances de marquer alors qu’ils n’en ont eu que 12.

«Rien ne fonctionnait pour nous, a commenté Boucher, sur un ton calme. Il n’y a rien à tirer de ce match. On l’efface complètement et on passe au suivant.»

Zuccarello a ouvert la marque avec son quatrième but des séries à 5:31 de la première période, avec l’aide de Mika Zibanejad.

L’ancien des Sénateurs a contourné le filet avec la rondelle, avant de la remettre à Zuccarello qui s’était présenté dans l’enclave.

Un problème de communication entre Anderson et Ben Harpur a mené au deuxième but des Rangers, celui de Grabner avec 6:36 à jouer au premier vingt.

À toute fin pratique, les Rangers ont mis la rencontre hors de portée à 12:21 de la période médiane lorsque Nash a battu Anderson d’un tir à sa droite.

Lindberg a porté le score 4-0 avec son premier but dans les séries éliminatoires avec 1:43 à jouer au deuxième vingt, soit 32 secondes avant que Pageau ne prive Lundqvist d’un deuxième blanchissage depuis le début des séries.

«Notre groupe était confiant, a affirmé Derek Stepan qui a préparé le but de Nash. Dans l’ensemble, nous avons été très solides.»

Les Sénateurs ont terminé la rencontre sans les services du centre Zack Smith, victime d’une blessure au haut du corps en première période, et de l’ailier Bobby Ryan atteint par un tir avec environ 12 minutes à écouler à la troisième période.

Selon Boucher, Ryan a été blessé au bas du corps et l’équipe déterminera plus tard si Smith, Ryan ou les deux seront disponibles en prévision du quatrième match.

Comments: 0
Photo: AP, Mary Altaffer

NEW YORK – Une élimination hâtive au printemps fait toujours mal, mais la douleur semblait particulièrement vive chez le groupe de leaders du Canadien après l’élimination face aux Rangers de New York, samedi soir.Même s’ils ont vécu des émotions semblables à chacune de leurs saisons avec le Tricolore, Carey Price et Max Pacioretty avaient la mine basse. De son côté, Brendan Gallagher, habituellement très volubile, avait de la difficulté à exprimer sa pensée.

Les joueurs du Canadien s’attendaient à un plus long parcours en séries. Après tout, le groupe était plus aguerri que celui qui s’était effondré la saison dernière en l’absence de Price, blessé à un genou. Cette fois-ci, le Tricolore s’était remis de son creux de vague de milieu de saison, même s’il a fallu le congédiement de Michel Therrien et l’arrivée de Claude Julien derrière le banc pour redresser le navire.

Le Canadien a terminé la saison en tête de la section Atlantique, il avait gagné ses trois matchs de saison régulière face aux Rangers et plusieurs voyaient l’équipe atteindre la finale de l’Est.

«Je l’avais dit avant les séries, je pensais que c’était notre meilleure chance de nous rendre loin depuis que je suis ici, a mentionné Gallagher. J’adore tellement cette équipe.

«Nous n’avons pas fait le travail et j’imagine que ça devient une autre occasion d’apprentissage.»

Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, avait acquis des joueurs d’expérience depuis la fin de saison en queue de poisson du printemps 2016. Certaines acquisitions se sont avérées payantes (Shea Weber, Andrew Shaw, Alexander Radulov) et d’autres un peu moins (Dwight King).

Weber, acquis en retour de P.K. Subban, espérait enfin connaître un long parcours après plusieurs éliminations rapides avec les Predators de Nashville.

«Il n’y a qu’une des 30 équipes qui n’est pas déçue à la fin de la saison et c’est celle qui a gagné le dernier match, a rappelé le vétéran âgé de 31 ans. Ce n’est pas une sensation agréable pour les autres.

«Nous allons repenser à la saison et songer à ce que nous aurions pu faire de différent. Ça prend un peu de temps avant de s’en remettre et de commencer à penser à la prochaine saison.»

Un groupe uni

Malgré le contexte difficile, quelques minutes après la défaite ultime face aux Rangers, Price était capable de ne pas tout voir en noir.

«Nous avions une excellente chimie et beaucoup de plaisir à jouer ensemble, a noté le gardien de 29 ans. Nous avions la confiance de nous rendre jusqu’au bout et c’est ce qui rend la situation décevante.

«Nous avons eu du plaisir pendant toute la saison. Il y a eu un passage difficile, mais c’était agréable de faire partie de ce groupe.»

Les propos de Price ont fait écho à ceux de Gallagher.

«Le groupe s’entendait bien et nous avions du plaisir à nous présenter à l’aréna à tous les jours», a insisté l’attaquant de 24 ans.

Les joueurs et la direction de l’équipe auront l’occasion de faire un bilan de la saison lundi, avant de rentrer dans leur coin de pays pour l’été.

»»» Veuillez écouter les bilans de nos différents intervenants en cliquant sur les extraits sonores ci-haut.

Comments: 0
Jesper Fast (à droite) célèbre son but avec Mika Zibanejad, en première période./Photo: PC, Paul Chiasson
(98,5 Sports) – Mika Zibanejad a trouvé le fond du filet à 14:22 de la première période de prolongation et les Rangers de New York ont arraché une victoire de 3-2 au Canadien de Montréal jeudi soir au Centre Bell.Avec ce gain, les hommes d’Alain Vigneault ont pris les devants 3-2 dans la série quart de finale de l’Association de l’Est. Ils auront l’occasion d’éliminer leurs rivaux lors du sixième match, samedi soir à 20 h au Madison Square Garden. Si une septième rencontre s’avère nécessaire, elle sera présentée lundi soir au Centre Bell.Zibanejad a inscrit son premier but des séries après avoir reçu une belle passe de Chris Kreider. Carey Price n’a rien pu faire.

Artturi Lehkonen (2e) et Brendan Gallagher (1er), tous deux en première période, ont réussi les buts du Canadien contre Henrik Lundqvist, qui a fait face à 36 tirs. Lehkonen a ajouté une passe. Pas moins de 16 des tirs du Tricolore sont venus pendant les 20 premières minutes de jeu, que le Canadien a dominé à tous les niveaux.

Jesper Fast (2e), en désavantage numérique au premier vingt, et le défenseur Brady Skjei (2e) tard en deuxième période, sont parvenus à déjouer Price, qui a reçu 36 rondelles.

S’ils avaient été dominés en première, les Rangers ont complètement contrôlé le jeu en prolongation, décochant 11 tirs contre seulement trois.

Une période spectaculaire

Les 20 premières minutes du match ont offert aux amateurs du jeu absolument spectaculaire et passionné, du début à la fin.

Tout a commencé avant même que la première minute ne soit écoulée quand Price a sorti la jambière gauche pour frustrer Mats Zuccarello, qui avait réussi à se blottir derrière Shea Weber et Andrei Markov.

Dominés lors des trois dernières rencontres de la série au chapitre des mises en échec, les joueurs du Canadien se sont imposés sur ce plan d’entrée de jeu. Ryan McDonagh a été à même de le constater lorsqu’il a été coincé par Max Pacioretty et Radulov derrière le filet de Lundqvist, au point d’en être secoué.

Après d’autres solides coups d’épaule des hommes de Claude Julien et un dur combat de boxe entre Andrew Shaw et Brendan Smith, le Canadien est parvenu à ouvrir la marque à 12:07. Tel une abeille, Lehkonen n’a jamais cessé de besogner profondément en zone des Rangers et après avoir gagné deux batailles contre Marc Staal, il a déjoué le gardien des Rangers en glissant la rondelle entre le patin gauche de Lundqvist et le poteau.

Le Canadien s’est retrouvé en bonne position pour doubler son avance à la suite d’une punition à Kevin Hayes, mais les Rangers lui ont joué un mauvais tour quand Fast a complété un jeu de Mika Zinabejad, qui avait intercepté au vol une passe d’Alex Galchenyuk, à 15:56.

Mais il n’a fallu que 24 secondes au Canadien pour reprendre l’avance pendant la même punition, grâce à un tir des poignets de qualité de Gallagher.

Lundqvist tient le coup

Malgré ses 16 tirs aux buts et ses 25 mises en échec, contre les neuf tirs et 12 mises en échec des Rangers, le Canadien ne détenait qu’un but d’avance après 20 minutes de jeu.

Et après que Lundqvist eut réalisé d’importants arrêts pour garder ses joueurs à un seul but d’écart pendant le deuxième vingt, incluant lors de pénalités successives au tout début de la période, Skjei a créé l’égalité à 18:28 en sautant sur le retour d’un tir de Rick Nash.

Les Rangers ont amorcé la troisième avec un avantage numérique, leur 14e depuis le début de la série, et une fois de plus ils ont été incapables de déjouer Price. En fait, c’est Phillip Danault qui a profité de la meilleure occasion de marquer mais son tir, décoché d’une vingtaine de pieds, a frappé le poteau à la droite de Lundqvist.

Ce fut en fait l’unique chance du Canadien pendant les dix premières minutes de la troisième période, et le premier tir officiel est venu à 9:45 à jouer de la part de Max Pacioretty, d’un angle fermé.

Le capitaine du Canadien a eu droit à une deuxième chance, bien meilleure celle-là, lorsqu’il s’est présenté seul devant Lundqvist avec environ sept minutes à jouer au temps réglementaire. Le gardien suédois lui a toutefois fermé la porte.

Les Rangers ont également résisté à un avantage numérique du Canadien à la suite d’une punition à J.T. Miller en fin de troisième.

Le Canadien a toutefois paru nerveux et n’a presque rien généré en attaque pendant les dix premières minutes de la prolongation. De leur côté, les Rangers ont eu de belles chances de mettre fin à la rencontre. Mais Kreider a fendu l’air face à un filet désert, à la gauche de Price. Quelques secondes plus tard, le gardien du Tricolore a stoppé un tir de Nash de l’enclave.

(Avec La Presse canadienne)

Les faits saillants du match en images (en anglais)

La description du match en direct

Première période

Carey Price s’impose dès le début de la rencontre en étirant la jambière gauche pour stopper un tir de Mats Zuccarello. C’était un but pratiquement assuré si l’attaquant avait pu prendre un bon tir à la suite de la magnifique passe de son coéquipier. Quoi qu’il en soit, le gardien a été époustouflant.

Alexei Emelin est chassé deux minutes pour avoir fait trébucher Pavel Buchnevich, à 5:23, mais son équipe résistera à l’avantage numérique des Rangers.

Après un tir en provenance de la ligne bleue, le jeune Artturi Lehkonen (2e) travaille avec acharnement près de Lundqvist pour prendre le contrôle de la rondelle: il contourne ensuite l’arrière du filet du gardien pour enfiler l’aiguille, à 12:07. Canadiens 1 -Rangers 0.

Kevin Hayes est puni à 14:29 pour avoir retenu le bâton de Max Pacioretty, à 14:29.

En désavantage numérique, Jesper Fast (2e) parvient à se faufiler entre deux défenseurs des Canadiens pour saisir une belle passe de Mika Zibanejad et tirer entre les jambières de Carey Price, à 15:56. Canadiens 1 -Rangers 1.

Le Tricolore ne tarde pas à répliquer quand Brendan Gallagher (1er) loge la rondelle dans la lucarne, à la suite d’une belle passe d’Andrei Markov, à 16:20. Dans l’enclave, il a lancé sans avertissement. Canadiens 2 -Rangers 1.

De toute évidence, la majorité des hommes de Claude Julien jouent avec beaucoup plus de vigueur que lors du match précédent, au Madison Square Garden.

Tirs au but:

Canadiens: 15 – 0 – 0: 15

Rangers: 10 – 0 – 0: 10

Deuxième période

Ryan McDonagh fracasse le bâton de Dwight King quand celui-ci à la chance de saisir le disque devant le gardien des Rangers; le défenseur est chassé, à 1:26.

La supériorité des Canadiens est à peine terminée que les Rangers sont de nouveau punis par les officiels. Cette fois, c’est en raison du geste de Mats Zuccarello qui a frappé le visage de Paul Byron avec son bâton, à 3:30.

Encore une fois, la formation new-yorkaise s’en sort indemne.

On constate que Brendan Gallagher joue avec beaucoup d’intensité depuis le début du match.

Plus tard, Nathan Beaulieu sauve les meubles quand il empêche un attaquant des Rangers de saisir un rebond devant Carey Price.

Il reste une minute et demie quand Rick Nash réussit à prendre un tir sur Carey Price après avoir déjoué Andrei Markov le long de la bande. L’attaquant Brady Skjei, posté devant le gardien des Canadiens, saisit le rebond et inscrit son deuxième but des séries éliminatoires, à 18:28. Canadiens 2 – Rangers 2.

Les Canadiens sont tenaces dans la zone des Rangers en fin de période, mais ils n’arrivent pas à compter.

Tirs au but:

Canadiens: 15 – 11 – 0: 26

Rangers: 10 – 9 – 0: 19

Troisième période

La période vient tout juste de commencer et Brendan Gallagher est chassé pour avoir donné un coup de bâton à Jimmy Vesey.

En désavantage numérique, Danault s’échappe dans un deux-contre-un en compagnie de Max Pacioretty: Danault décide de tirer, mais le disque frappe le haut du bâton de Henrik Lundqvist, qui fait un arrêt très important.

Les Rangers n’ont pas réussi à marquer durant le cinq-contre-quatre.

Shea Weber réagit de belle façon quand le disque rebondit devant Carey Price: le défenseur frappe la rondelle très loin à l’extérieur de son territoire.

Peu de temps après, Chris Kreider s’échappe avec la rondelle, mais son tir du poignet est bloqué par Price.

Avec plus de huit minutes, les joueurs du Tricolore n’ont toujours pas de lancer au but. Les Rangers, eux, ont quatre tirs.

La première moitié de cette période a été dominée par les Rangers.

À 12:53, Max Pacioretty s’échappe seul avec le disque, mais son tir est bloqué par Lundqvist. Une occasion en or qui s’envole pour le Tricolore.

Les Canadiens continuent de frapper à la porte du gardien des Rangers, qui finissent par être pénalisés par les arbitres. J.T. Miller s’en va au cachot en raison du coup de bâton donné à Brendan Gallagher, à 14:13.

Malgré quelques belles chances de marquer, les Canadiens ne sont pas capables de profiter de cette supériorité numérique.

Au cours des dernières minutes de jeu en temps régulier, le Tricolore contrôle le jeu.

Les deux équipes devront disputer la victoire en prolongation.

Tirs au but:

Canadiens: 15 – 11 – 7: 33

Rangers: 10 – 9 – 6: 25

Période supplémentaire

Shea Weber avait quitté son poste pour se porter à l’attaque: il tire du revers dans l’enclave, mais le disque rate le filet de peu.

Ott et Gallagher, en vain, sont passés bien près de pouvoir s’échapper avec la rondelle à la ligne bleue de l’adversaire.

Philipp Danault, grâce à un beau repli défensif, empêche un attaquant des Rangers de décocher sur réception, devant le filet de Carey Price.

Les Rangers ont dominé les 12 premières minutes de jeu durant cette période de prolongation.

Durant la montée de Chris Kreider en territoire des Canadiens, Mika Zibanejed (2e) reçoit une très belle passe devant le filet de Price. À la toute dernière seconde, il se démarque et redirige le disque dans le filet, à 14:22. Canadiens 2 – Rangers 3.

Comments: 0
L’attaquant des Rangers Rick Nash a marqué le but victorieux, en deuxième période, mardi soir./Photo: AP, Frank Franklin II
Les Rangers de New York ont créé l’égalité dans leur série quart de finale de l’Association de l’Est grâce à une victoire par le score de 2-1 contre le Canadien de Montréal mardi soir au Madison Square Garden.Un but de Rick Nash, son deuxième des séries, pendant la cinquième minute de jeu de la période médiane, a fait la différence en faveur de la troupe d’Alain Vigneault.Jesper Fast, à 11:39 du premier vingt, et Torrey Mitchell pour le Canadien, environ sept minutes plus tard, avaient auparavant chacun inscrit leur premier but des séries.

Plusieurs fois critiqués pour leur inefficacité devant leurs partisans, surtout à la suite d’une performance peu inspirée dimanche, les Rangers ont été incisifs, particulièrement à compter de la deuxième période, et ont donné du fil à retordre à la brigade défensive montréalaise.

Carey Price a fait face à 32 tirs alors que le Canadien, particulièrement mauvais en deuxième période, a été limité à 24 lancers sur Henrik Lundqvist, dont 12 pendant les 20 premières minutes.

La série se transporte donc à Montréal pour la présentation du cinquième match, jeudi soir. Le sixième rendez-vous aura lieu samedi, à une heure à être déterminée, au Madison Square Garden.

Les faits saillants du match en images (en anglais)

La description du match en direct

Première période

Le trio de Tomas Plekanec, complété par Paul Byron et Brendan Gallagher, est sur la glace pour la première mise en jeu du match. Il fait face à celui du joueur de centre Kevin Hayes.

Quelques bons tirs de part et d’autre au cours des trois premières minutes.

Price effectue notamment un excellent arrêt sur le tir de Marc Staal, à 2:25.

À la suite d’un double échec du défenseur Jeff Petry, J.T. Miller retourne péniblement au banc des siens. Plus de peur que de mal, semble-t-il.

Paul Byron fait une belle passe à Plekanec, qui prend un tir sur Lundqvist. Ce dernier stoppe le lancer en se jetant sur la glace.

À la 11e minute de jeu, Andrew Shaw s’échappe seul avec le disque, mais le gardien des Rangers parvient à bloquer son tir avec sa mitaine.

En raison d’une erreur d’Andrei Morkov dans le fond de son territoire, Jesper Fast (1er) reçoit le disque tout juste dans l’enclave. L’attaquant réussit à glisser la rondelle derrière Carey Price. Canadiens 0 – Rangers 1.

Andrew Shaw est puni pour avoir fait trébucher Dan Girardi, à 13:25.

Rick Nash entre en collision avec Carey Price, avec un peu moins de 6 minutes à jouer. Le gros attaquant des Rangers est chassé pour obstruction. Il arrivait avec passablement de vitesse…

Dans la zone des Rangers, Alexander Radulov est chassé pour avoir passé son bâton au visage de Marc Staal, à 15:59.

Torrey Mitchell rate une belle occasion quand il se retrouve seul avec le disque face à Lundqvist. L’attaquant du Tricolore n’a jamais réussi à contrôler la rondelle.

Radulov travaille bien le long de la bande et parvient à soutirer le disque à un joueur des Rangers. Le Russe donne ensuite le disque à Torrey Mitchell qui entre dans le territoire avec Shea Weber, qui s’est porté à l’attaque. À la suite d’un bel échange entre les deux joueurs qui mystifient le défenseur des Rangers, Mitchell inscrit facilement son premier filet des séries éliminatoires, à 18:37. Canadiens 1 – Rangers 1.

Tirs au but:

Canadiens: 12 – 0 – 0: 12

Rangers: 10 – 0 – 0: 10

Deuxième période

Rick Nash (2e), qui était posté tout près de Carey Price, reçoit une belle passe de Ryan McDonagh de la ligne bleue. Nash s’avance devant le filet et glisse la rondelle entre les jambières du gardien, à 4:28. Canadiens 1 – Rangers 2.

Après dix minutes de jeu en deuxième période, les Canadiens peinent à prendre le contrôle de la partie. Les Rangers sont très dynamiques.

À la 13e minute de jeu, les joueurs d’Alain Vigneault bourdonnent dans le territoire montréalais. Les Rangers ont dix tirs au but depuis le début du deuxième tiers.

Les Canadiens ne remportent pas beaucoup de batailles à un contre un. Les Rangers jouent avec intensité.

À la fin de la période, les Rangers jouent avec un homme en moins (Derek Stepan pour avoir accroché Max Pacioretty), mais les Canadiens seront incapables d’en profiter.

Tirs au but:

Canadiens: 12 – 6 – 0: 18

Rangers: 10 – 12 – 0: 22

Troisième période

Au cours des deux premières minutes, les Canadiens ont quelques occasions de marquer.

Radulov travaille avec acharnement dans le territoire des Rangers. Il fait d’ailleurs une belle passe à Arturri Lehkonen qui prend un excellent tir sur réception. Chancelant, Lundqvist parvient quand même a stoppé le lancer.

Les Rangers ratent une belle occasion de marquer quand ils obtiennent un trois-contre-un. Le défenseur des Canadiens a fait dévier une passe de Mats Zuccarello.

Gallagher se démène afin de glisser la rondelle derrière le gardien des Rangers, mais celui-ci est solide.

Devant le filet, le défenseur Brendan Smith reçoit un coup de bâton à la main de la part d’Alexander Radulov. Malgré le fait que le geste semble inoffensif, le joueur des Rangers se dirige au banc des siens en grimaçant.

Avec huit minutes à jouer, le trio de Danault joue bien dans la zone des Rangers, mais les chances de marquer sont néanmoins limitées.

Le capitaine des Rangers, Ryan McDonagh, connaît un fort match. En cette fin de partie, il continue de jouer avec beaucoup d’ardeur.

Avec 5 minutes à jouer dans le match, les Canadiens semblent à court d’idées pour inscrire un second but. Les Rangers bloquent pratiquement toutes leurs tentatives.

J.T. Miller se retrouve seul devant Carey Price: son tir haut est bloqué par l’épaule de Price.

Un autre dégagement refusé au Tricolore, à 17:32.

Un lancer frappé de Shea Weber touche le poteau, à 18:35. Les joueurs des Canadiens ne pourront profiter du rebond.

Les joueurs des Canadiens, qui jouent maintenant avec un filet désert, s’échangent bien la rondelle dans le territoire des Rangers. Henrik Lundqvist bloque quelques tirs en provenance de l’enclave.

Il reste moins d’une minute au match: Plekanec, Pacioretty, Galchenyuk et Radulov sont les attaquants.

Bel effort des Canadiens, mais il est trop tard. Les Rangers l’emportent chez eux.

Tirs au but:

Canadiens: 12 – 6 – 6: 18

Rangers: 10 – 12 – 10: 22

(Avec La Presse canadienne)

Comments: 0
Rick Nash a été puni après avoir foncé sur Carey Price en première./AP
Claude Julien n’a pas mis de temps à trouver la principale raison de la défaite contre les Rangers.

«La deuxième période nous a fait mal; on n’a pas connu une bonne deuxième dans tous les départements, a déclaré d’entrée de jeu l’entraîneur-chef du Tricolore. On a bien joué en première avec deux échappées (Shaw et Mitchell). Si on avait marqué, le match aurait pris une tournure différente. On aurait pu mieux gérer la possession de la rondelle, mieux la contrôler en deuxième. On n’a pas pris de bonnes décisions. On a essayé en troisième, mais ce fut trop peu trop tard.»

Claude Julien a effectué des changements au sein de ses trios en deuxième dans le but de secouer son attaque. Il a réuni Alex Galchenyuk, Alexander Radulov et Artturi Lehkonen.

«Ça arrive souvent dans le cours d’un match. Je voulais créer une étincelle, a-t-il ajouté. Galchenyuk et Radulov avaient déjà joué ensemble et ils avaient connu du succès auparavant. Il y a certains soirs tu as des breaks, tandis qu’à d’autres tu n’en as pas.»

Max Pacioretty n’a amassé qu’une aide en quatre matchs et certains ont commencé à le montrer du doigt.

«On va gérer cela à l’interne, a indiqué Julien. Max est un bon joueur, il est important au sein de l’équipe et il est capable de nous en donner beaucoup.

«On cherche toujours à pointer les bons joueurs après une défaite, c’était la même chose du côté des Rangers après la troisième rencontre. On va prendre le temps d’analyser la situation.»

Comments: 0
Torrey Mitchell/Flash Québec

– Claude Julien a décidé d’effectuer quelques changements à quelques heures du troisième match de la série opposant le Canadien de Montréal aux Rangers de New York.

Pour ce match disputé au Madison Square Garden, Torrey Mitchell prendre la place d’Andreas Martinsen, à l’aide droite, au sein du quatrième trio, et Brandon Davidson jouera à la place de Nikita Nesterov.

Pour sa part, Alex Galchenyuk sera de retour au centre au sein du troisième trio, comme ce fut le cas à la fin du deuxième match disputé à Montréal, vendredi soir.

La formation probable du Canadien ce soir :

Pacioretty- Danault – Radulov

Byron – Plekanec – Gallagher

Shaw – Galchenyuk – Lehkonen

King – Ott – Mitchell

Markov – Weber

Benn – Petry

Beaulieu – Davidson

Comments: 0