Syrie

La coalition dirigée par les États-Unis a largué des bombes au phosphore sur un hôpital de Raqqa, en Syrie, communique l’agence syrienne Sana.

La chef adjoint de l’antenne locale du Croissant-Rouge, cité par l’agence Sana, a accusé la coalition internationale dirigée par les États-Unis d’avoir utilisé des bombes au phosphore contre un hôpital de cette ville syrienne.

Comments: 0
Tags: ,
La Chine entend investir deux milliards de dollars dans la création d’un parc industriel en Syrie pour y déployer dans un premier temps quelque 150 sociétés chinoises. Des experts chinois et russes en donnent leur avis à Sputnik.
Le vice-président de l’Association d’échange sino-arabe, Qin Yong, l’a annoncé dimanche 9 juillet à Pékin lors de la première foire d’investissement sur les projets de redressement de la Syrie après la guerre, et l’ambassadeur syrien en Chine a confirmé ce jour même que la Chine, la Russie et l’Iran auraient la priorité lors de la réalisation des projets économiques dans son pays.
Comments: 0

Russes et Américains sont convenus vendredi d’un cessez-le-feu à partir de dimanche 12H00 heure de Damas (9H00 GMT) dans le sud-ouest de la Syrie, a annoncé le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov en marge du sommet du G20.

« Aujourd’hui, dans la capitale jordanienne, Amman, des experts russes, américains et jordaniens (…) se sont mis d’accord sur un memorandum pour la création d’une zone de désescalade » dans les régions de Deraa, Qouneitra et Soueida, a indiqué Sergueï Lavrov.

« Dans cette zone, il y aura un cessez-le-feu à partir de midi heure de Damas, à partir du 9 juillet », a-t-il ajouté. Dans un premier temps, « la sécurité autour de cette zone sera assurée par des forces et moyens de la police militaire russe en coordination avec les Jordaniens et les Américains », a précisé Sergueï Lavrov.

La Russie et l’Iran, alliés de Damas, et la Turquie, soutien des rebelles, ont adopté en mai le principe de la création de quatre zones sécurisées pour instaurer une trêve durable dans plusieurs régions. Mais ils ne se sont pas encore entendus sur la façon dont elles seront administrées.

Moscou estime que la zone de « désescalade » prévue dans le sud du pays ne peut être mise en place qu’avec l’accord des Etats-Unis et de la Jordanie, pays frontalier de la Syrie.

Les trois autres zones identifiées sont la région d’Idleb (nord-ouest), la province centrale de Homs et l’enclave rebelle de la Ghouta orientale (banlieue est de Damas).

Comments: 0
Tags: ,
Le Centre russe pour la réconciliation des belligérants en Syrie dispose de preuves irréfutables selon lesquelles les terroristes des groupes État islamique et Front al-Nosra, interdits en Russie, utilisent des armements occidentaux.
Le centre a notamment diffusé des photos d’éclats de munitions comportant des numéros de série. Les itinéraires d’acheminement des armes dans la zone du conflit sont en train d’être identifiés.
Comments: 0
Tags: ,

Dans un entretien accordé à Sputnik, Alexandre Goussev, directeur de l’Institut de planification stratégique, a exposé son point de vue sur le déploiement d’avions et de navires de guerre américains près de la base aérienne syrienne de Shayrat.

Le déploiement par les États-Unis d’avions et de navires non loin de la base syrienne de Shayrat pourrait signifier que les autorités américaines se préparent à commettre un nouvel acte de provocation, a fait savoir à Sputnik Alexandre Goussev, professeur et directeur de l’Institut de planification stratégique de Russie.

« Faites confiance, mais vérifiez ! Pourtant, à mon avis, il est nécessaire de bien suivre les informations relayées par CNN. Il y a maintenant une flotte conséquente de la marine américaine déployée dans la mer Méditerranée : le porte-avions USS George H.W.Bush, deux patrouilleurs, deux croiseurs, et leurs [missiles de croisière, ndlr] Tomahawk qui cibleraient la base aérienne de Shayrat », a indiqué l’interlocuteur de Sputnik.

Et de préciser que cette situation lui rappelle le 7 avril dernier, quand les États-Unis ont tiré 59 missiles contre la base aérienne de Shayrat, utilisée par l’aviation gouvernementale syrienne, en réponse à l’attaque chimique présumée de Khan Cheikhoun du 4 avril attribuée au gouvernement syrien.

Comments: 0
Tags: , ,

En accusant Damas de préparer une nouvelle attaque chimique, Washington « invite » les djihadistes et les groupes armés agissant en Syrie à commettre une nouvelle provocation, et c’est Bachar el-Assad qui en paiera le prix, considère la diplomatie russe.

La Russie perçoit la déclaration de Washington sur la préparation par Damas d’une nouvelle attaque chimique en Syrie comme une invitation faite aux terroristes de préparer une nouvelle provocation, a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Comments: 0
Tags:

Quand Daech annonce une future attaque terroriste quelque part dans le monde, on est sûr qu’elle aura lieu, quelles que soient les mesures de sécurité qui auraient été prises. De même, quand les sponsors du terrorisme annoncent un évènement dont les conséquences peuvent enclencher une action majeure, il y a de fortes chances pour que cet évènement ait lieu. L’évènement en lui-même n’est pas important. Comme pour les actes terroristes, ce qui importe c’est la réaction qui en découle, réaction que tout le monde attend et déjà préparée bien à l’avance, qui est la seule raison d’être de l’évènement ou de l’acte terroriste. En d’autres termes, ce ne sont pas les évènements qui engendrent les réactions, mais les réactions déjà prévues qui créent les évènements qui les justifient.

Il semble que les Etats-Unis et toute la clique anglo-sioniste et peut-être aussi la France, sont prêts à remettre le couvert avec les armes chimiques en Syrie. S’il leur faut ce prétexte pour mener une opération, ils en useront quelle que soit la vraisemblance de leur discours. Il leur suffit de savoir qu’une majorité d’imbéciles, avec l’aide des médias habituels, gobera leurs déclarations pendant quelques heures, le temps d’enclencher l’opération. Ce qui se passera ensuite sera d’une telle intensité que l’événement initial en sera vite oublié.

Comments: 0
Tags:

Les frappes aux missiles iraniennes contre les positions des terroristes en Syrie ont fait réagir les grands titres de la presse israélienne.

Pour le journal israélien Haaretz, « il s’agit d’une démonstration de force ; cette mesure des Iraniens transmet un message clair aux États-Unis, à Israël et à la Russie ».

Selon l’agence de presse Fars News qui cite le journal Haaretz, « les frappes iraniennes transmettent un message en ce sens que l’Iran est prêt à défendre ses acquis en Syrie, en Irak et au Liban et à protéger le gouvernement d’Assad ».

« Les États-Unis qui n’ont pas eu le temps de se préparer, se sont fait prendre au piège par l’Iran. Le gouvernement de Trump n’a aucune politique propre à lui, envers la crise syrienne, à moins qu’il continue de frapper la Syrie, tout comme son prédécesseur. »

Le journal Haaretz estime probable que les décisions « tactiques » prises par Donald Trump entraînent les États-Unis vers un grand conflit non voulu.

Comments: 0
Tags:

Des missiles du corps des Gardiens de la révolution islamique iranienne ont été tirés contre des bases terroristes en Syrie, écrit ce dimanche l’agence Tasnim. La frappe constitue une riposte aux récentes attaques terroristes à Téhéran.

« La frappe de missiles sur les positions des terroristes est une mise en garde. En cas d’une réédition d’attaques contre l’Iran, le feu de notre vengeance juste brûlera jusqu’aux cendres les terroristes », est-il indiqué.

Comments: 0
Tags: ,

Sur les deux théâtres d’opérations militaires de Raqqa, en Syrie, et de Mossoul, en Irak, les Etats-Unis ont décidé de recourir au phosphore blanc. L’ONG HRW s’inquiète de l’utilisation de telles armes dans des zones urbaines densément peuplées.

Le phosphore blanc est un explosif, mais ses capacités incendiaires (cœur de l’explosion) sont nettement supérieures au napalm. Le phosphore qui ne brûle pas s’échappe sous la forme d’un nuage corrosif, ce qui le classe dans la catégorie des armes chimiques.

Lors d’utilisations offensives, les concentrations de phosphore sont si élevées que le nuage blanc en question est souvent beaucoup plus meurtrier que l’explosion. ( Source )

Comments: 0
Tags: