Toronto

TORONTO — La Russe Maria Sharapova ne participera pas au volet féminin de la Coupe Rogers, qui se tiendra à Toronto la semaine prochaine, en raison d’une blessure à l’avant-bras gauche. Tennis Canada a confirmé la nouvelle dans un communiqué de presse jeudi matin.

Sharapova, qui avait reçu un laissez-passer des organisateurs, a ressenti des douleurs pendant le tournoi de Stanford plus tôt cette semaine, et elle a été contrainte de se retirer de la compétition.

≪Je suis tellement désolée de rater la Coupe Rogers cette année, a déclaré Sharapova. J’apprécie l’initiative des responsables du tournoi de m’avoir accordé un laissez-passer, ainsi que l’appui de mes supporters de Toronto. Je suis déçue qu’une blessure me tienne à nouveau à l’écart des courts de tennis, mais je vais travailler avec vigueur pour reprendre la pratique du sport que j’adore le plus rapidement possible.≫

L’absence de Sharapova ouvre la porte au tableau principal à la jeune canadienne Bianca Andreescu, qui s’était vu offert une invitation à la ronde des qualifications. Cette invitation a plutôt été donnée à Carol Zhao, une autre Canadienne.

Andreescu se joindra donc aux Montréalaises Eugenie Bouchard et Françoise Abanda dans le tableau principal.

Andreescu participe au tournoi de Washington et a même signé la première victoire de sa jeune carrière au tableau principal d’un tournoi de la WTA plus tôt cette semaine. Jeudi, la Torontoise de 17 ans a défait la Française Kristina Mladenovic 6-2, 6-3 en une heure et 14 minutes de jeu, dans un duel de deuxième ronde.

Le dernier laissez-pour les deux rondes de qualifications, samedi et dimanche, ira à la Canadienne Carson Branstine. La Québécoise Charlotte Robillard-Millette, qui l’affrontait en finale, a plié l’échine 6-3, 7-5 devant elle.

TORONTO – Le comportement agité d’un des passagers d’un avion d’Air Canada a forcé le retour de l’appareil à l’Aéroport international Lester-B.-Pearson de Toronto, mercredi soir.

Le Service de police régionale de Peel a précisé que lors d’un incident survenu pendant le vol, un agent de bord a été agressé par le suspect et a subi de légères blessures.

La police signale qu’au moment de l’incident, l’avion survolait la Nouvelle-Écosse. Il avait décollé de Toronto pour se rendre à Budapest, en Hongrie.

Dès le retour de l’avion à Toronto, le passager turbulent a été mis en état d’arrestation par la police. Il devrait faire l’objet d’une accusation d’agression en cour criminelle, jeudi.

Son âge et sa nationalité ne sont pas encore connus.

Comments: 0
TORONTO – Adrienne Arsenault, Rosemary Barton, Andrew Chang et Ian Hanomansing seront les nouveaux animateurs du bulletin de fin de soirée «The National», à CBC.La société d’État a dévoilé mardi la nouvelle équipe, qui prend la barre du bulletin d’information à la suite du départ à la retraite du chef d’antenne Peter Mansbridge, en poste pendant près de 30 ans.

CBC profite de ce changement de garde pour renouveler son émission d’information phare. Parmi les changements apportés, CBC prévoit diffuser les bulletins en direct dans les six fuseaux horaires, à partir de ses studios à Vancouver, Ottawa et Toronto. Cette nouvelle façon de faire permettra de suivre l’évolution des nouvelles en temps réel.

Le diffuseur précise que «The National» proposera une plus grande collaboration entre les animateurs, qui continueront également à faire leurs propres reportages.

Adrienne Arsenault présentera le bulletin à Toronto, tandis que Rosemary Barton sera postée à Ottawa.

Andrew Chang travaillera du studio de Vancouver, alors que Ian Hanomansing se déplacera entre Vancouver et Toronto.

Comments: 0

TORONTO – Karen Cockburn survolait et virevoltait haut au-dessus de trampolines pendant les années de vaches maigres de son sport, une époque où l’argent pour défrayer ses voyages et ses entraînements venait de son compte bancaire.

La Canadienne de 36 ans avait un rêve, celui de participer aux Jeux olympiques avant que le trampoline n’y soit ajouté.

Cockburn s’est croisé les doigts et pris un risque en optant pour le trampoline à la place du plongeon. Elle est devenue l’une des plus grandes médaillées olympiques de sa discipline, et aura ouvert la porte à une jeune Rosie McLennan.

La carrière de Cockburn a fait l’objet d’une célébration dimanche, dans le cadre des Championnats canadiens de gymnastique à Oshawa, lors desquels elle a annoncé sa retraite.

Elle a profité du moment pour parler de la fierté qu’elle a ressenti d’être le pilier de l’équipe du Canada.

«J’ai toujours eu ce rêve d’aller aux Jeux olympiques, et je me souviens mon entraîneur de plongeon me dire ‘Ce n’est pas un sport olympique, tu ne devrais pas abandonner le plongeon pour faire ça’, a raconté Cockburn.

«Mes parents m’ont dit d’en choisir un (sport), et dans mon esprit, c’est ce qui me passionnait. Je me disais que peut-être, un jour, ce serait une discipline olympique. J’avais l’espoir que ça arriverait.»

Le trampoline s’est retrouvé au programme des Jeux olympiques en 2000, et Cockburn y a récolté une médaille de bronze, tout comme son époux, Mathieu Turgeon. Le deuxième prénom d’Emilie, sa fillette de trois ans, est d’ailleurs Sydney, en l’honneur de la ville australienne qui avait accueilli ces Jeux.

Cockburn a mérité des médailles d’argent aux Jeux d’été de 2004 et de 2008, et s’est classée quatrième à Londres, en 2012. Elle n’a pu prendre part aux Jeux de Rio, en 2016, alors que le Canada ne pouvait déléguer plus qu’une athlète.

Comments: 0

Il y a des défaites et il y a des râclées de grand luxe. Le cuisant revers encaissé par les Blue Jays de Toronto aux mains des Astros de Houston, dimanche, entre dans la seconde catégorie.

Carlos Correa a frappé deux circuits et il a produit cinq points dans une victoire écrasante de 19-1 des Astros contre les Blue Jays, à Toronto.

L’équipe torontoise n’avait pas accordé tant de points dans un match depuis 13 ans, soit depuis une défaite subie le 24 juin 2004 contre les Devil Rays de Tampa Bay.

Jose Altuve a frappé trois coups sûrs en quatre présences au marbre, dont un circuit. Il a produit trois points et il a inscrit quatre pour les Astros, qui ont remporté une sixième victoire en huit rencontres.

Yuli Gurriel et Evan Gattis ont aussi bouclé des circuits pour les vainqueurs. Gattis a produit quatre points.

Le partant des Blue Jays J.A. Happ (3-6) a accordé six points, dont seulement deux étaient mérités, sept coups sûrs et trois buts sur balles en quatre manches.

Ezequiel Carrera a privé les Astros du jeu blanc avec un circuit en fin de neuvième manche.

Comments: 0

TORONTO – L’attaquant Zach Hyman a accepté une prolongation de contrat de quatre ans d’une valeur annuelle moyenne de 2,25 millions $ des Maple Leafs de Toronto, mercredi.

Hyman empochera deux millions $ en 2017-2018 et 2018-2019, puis 2,5 millions $ en 2019-2020 et 2020-2021.

Le hockeyeur âgé de 25 ans aurait pu devenir joueur autonome sans compensation à l’issue de la saison 2018-2019.

Il a marqué 10 buts et récolté 18 mentions d’aide en 82 matchs de saison régulière, avant d’ajouter un but et trois assistances à sa fiche en six matchs éliminatoires.

En 98 matchs de saison régulière dans la LNH, Hyman a inscrit 14 buts et a amassé 20 mentions d’assistance.

Avant de faire le saut dans la LNH, Hyman a joué pendant une saison avec le club-école des Maple Leafs, les Marlies de Toronto, et quatre ans à l’Université du Michigan.

Il avait été acquis des Panthers de la Floride dans un échange effectué en juin 2015. Les Panthers l’avaient sélectionné en cinquième ronde, 123e au total au repêchage de la LNH en 2010.

Comments: 0
Tags:
(TORONTO) – Les noms de Nathan Beaulieu, des Sabres de Buffalo, et de Jean-Gabriel Pageau, des Sénateurs d’Ottawa, figurent toujours sur la liste des joueurs autonomes avec compensation de la LNH qui peuvent soumettre leur cas à l’arbitrage.

L’Association des joueurs de la LNH a dévoilé la liste mercredi en fin d’après-midi. La date limite pour les joueurs qui voulaient soumettre leur cas à l’arbitrage était mercredi 17h, tandis que la limite pour les équipes est jeudi 17h.

Après cette limite, les directions des équipes et les joueurs peuvent continuer leurs négociations jusqu’aux audiences qui auront lieu entre le 20 juillet et le 4 août à Toronto.

Outre Beaulieu et Pageau, on retrouve 26 autres joueurs, dont Ryan Spooner, des Bruins de Boston, Tomas Tatar, des Red Wings de Detroit, Tyler Johnson et Ondrej Palat, tous deux du Lightning de Tampa Bay.

Le nom d’Alex Galchenyuk, des Canadiens, figurait sur la liste au moment de l’envoi, mais il a signé un contrat de trois ans en fin d’après-midi.

Coyotes de l’Arizona

Jordan Martinook

Bruins de Boston

Ryan Spooner

Sabres de Buffalo

Nathan Beaulieu; Johan Larsson; Robin Lehner

Flames de Calgary

Micheal Ferland

Avalanche du Colorado

Matt Nieto

Red Wings de Detroit

Tomas Tatar

Oilers d’Edmonton

Joey LaLeggia

Kings de Los Angeles

Kevin Gravel

Wild du Minnesota

Mikael Granlund; Nino Niederreiter

Predators de Nashville

Viktor Arvidsson; Marek Mazanec; Austin Watson

Islanders de New York

Calvin de Haan

Rangers de New York

Mika Zibanejad

Sénateurs d’Ottawa

Jean-Gabriel Pageau; Ryan Dzingel

Penguins de Pittsburgh

Brian Dumoulin; Conor Sheary

Blues de St. Louis

Colton Parayko

Lightning de Tampa Bay

Tyler Johnson; Ondrej Palat

Canucks de Vancouver

Reid Boucher; Michael Chaput

Golden Knights de Vegas

Nate Schmidt

Jets de Winnipeg

Connor Hellebuyck

Comments: 0
Tags:

TORONTO – Mookie Betts a claqué deux longues balles et il a produit huit points, aidant les Red Sox de Boston à servir une correction de 15-1 aux Blue Jays de Toronto, dimanche, pour compléter le balayage de trois rencontres.

Betts a obtenu quatre des 21 coups sûrs des Red Sox, dont un circuit de trois points en quatrième manche et un autre de deux points en sixième. Il a également produit deux points sur un simple lors d’une septième manche de huit points de son équipe.

«Quand tu te présentes à la plaque, tu t’attends à recevoir un bon lancer et à être prêt à le frapper, a indiqué Betts. Aujourd’hui, j’étais simplement plus prêt que d’autres jours.»

Les Red Sox (47-35), qui trônent au sommet de la section Est de l’Américaine, ont remporté quatre parties de suite et six de leurs sept dernières.

Pour ce qui est des Blue Jays (37-44), ils ont maintenu une fiche de 1-5 lors de leur séjour de six matchs à domicile. Ils ont subi un quatrième revers consécutif.

«Quand tu te retrouves au milieu de cette séquence, ce n’est pas amusant, a laissé savoir le receveur des Blue Jays Russell Martin. Mais nous ne sommes qu’à une victoire de croire à nouveau que les choses vont s’améliorer.»

La formation torontoise a glissé à neuf matchs et demi des Red Sox. Seuls les Tigers de Detroit, les White Sox de Chicago et les Athletics d’Oakland revendiquent une moins bonne fiche dans l’Américaine.

«J’ai énormément de confiance en eux, a affirmé Gibbons à propos de ses joueurs. Ce sport peut parfois t’ébranler et te faire très mal.»

Les visiteurs ont fait sentir leur présence lors des deux premières manches. Ils ont produit deux points contre Joe Biagini (2-8) avant que Tzu-Wei Lin et Deven Marrero réussissent un simple sur un amorti, en quatrième manche. Betts a ensuite étiré les bras pour son 14e circuit de la campagne.

Betts a mis fin à l’après-midi de travail de Biagini en cognant une longue balle le long de la ligne des balles fausses, en sixième manche. Biagini a alloué 10 coups sûrs, sept points et deux buts sur balles en cinq manches et un tiers. Il a aussi retiré sept frappeurs sur des prises.

Hanley Ramirez a amorcé la septième manche avec un simple et il a ajouté un circuit de deux points, son 12e de la saison, plus tard dans la manche. Les Red Sox ont envoyé 12 frappeurs au marbre.

Drew Pomeranz (8-4) a concédé un seul point, en deuxième manche. Le partant des Red Sox a été d’office pendant six manches, accordant cinq coups sûrs et deux buts sur balles.

Comments: 0
Tags:

TORONTO – Ricky Ray n’a pas mis de temps à exceller dans le système offensif de Marc Trestman.

Le vétéran quart de 37 ans a amassé 506 verges de gains par la passe – un sommet en carrière – dans la victoire de 32-15 des Argonauts de Toronto aux dépens des Tiger-Cats de Hamilton, dimanche. Ray, à sa 15e saison dans la Ligue canadienne de football, a complété 32 de ses 41 passes dans cette rencontre.

«C’est certain qu’un départ comme celui-là fait du bien. Ça aide à bâtir votre confiance, a déclaré Ray au terme du match disputé devant seulement 13 583 spectateurs au BMO Field. Vous pouvez tenter de bâtir cette confiance au camp d’entraînement, mais tant que vous n’avez pas transposé ça dans un match, ça ne compte pas vraiment.

«Ce n’est qu’une rencontre. Nous sommes encore loin de ce que nous voulons être en tant qu’équipe, mais c’est un bon départ.»

Des similitudes entre Ray et Calvillo

Trestman et le directeur général Jim Popp se sont joints aux Argos cet hiver. À sa première présence dans la LCF, Trestman a mené le vétéran quart Anthony Calvillo et les Alouettes de Montréal à trois participations à la Coupe Grey et deux conquêtes, de 2008 à 2012. L’entraîneur voit d’ailleurs plusieurs similitudes entre Ray et Calvillo.

«Ils sont si faciles à diriger et ils sont absolument obsédés par leur préparation, a dit Trestman. Chaque détail compte aux yeux de Ricky. Il ne s’emporte jamais et il est doté de toute une force mentale. Il peut mener le club avec le même flegme que le faisait Anthony à Montréal.»

Ray a terminé tout juste à court du record des Argos pour les gains par la passe, établi à 524 en 1960 par Tobin Rote. Ray et les Argos ne pourront toutefois pas célébrer longuement cette victoire, puisqu’ils accueilleront les Lions de la Colombie-Britannique vendredi.

Le vétéran S.J. Green a aussi été impressionnant à son premier match avec la formation torontoise, captant sept passes pour 124 verges. Green disputait un premier match depuis la sérieuse blessure au genou subie en début de saison 2016 à Montréal.

«Anthony Calvillo sera admis au Temple de la renommée du football canadien à sa première année d’éligibilité et quand Ricky aura terminé sa carrière, il en fera de même, l’a louangé Green. Les passes de Ricky sont vraiment faciles à attraper. Tout ce que j’ai à faire, c’est d’ajuster ma course et de tendre les bras.»

Ray et Green ont rapidement développé une belle chimie même s’ils n’ont pratiquement pas joué pendant les matchs préparatoires des Argos: Ray n’a participé qu’à une séquence offensive, tandis que Green n’a pas joué du tout.

Comments: 0
Tags:

TORONTO – Le quotidien Toronto Star mettra à pied 30 employés en raison de l’abandon de son application «Star Touch» pour tablette électronique. Le projet numérique avait été mis sur pied pour attirer un plus jeune lectorat, mais n’a pas su répondre aux attentes de la direction.

Selon le porte-parole du «Toronto Star», Bob Hepburn, 29 employés à temps plein et un employé à temps partiel perdront leur emploi, ce dont ils ont déjà été avisés. Certains d’entre eux pourraient continuer à travailler un peu plus longtemps pour le quotidien et même rester au sein de l’entreprise s’ils décident de se prévaloir de la clause de supplantation de leur contrat.

L’application «Star Touch», qui ne fonctionnait que sur des tablettes électroniques, sera remplacée par une application qui pourra être utilisée à la fois sur les tablettes et sur les téléphones intelligents. Ce dernier projet sera disponible d’ici la fin de juillet. La dernière édition du «Star Touch» sera publiée le 31 juillet.

Dans une note transmise aux employés, le chef de la direction de l’éditeur Torstar, John Boynton, a indiqué que le nombre de lecteurs du «Star Touch» et les volumes publicitaires étaient «significativement plus faibles que ce que la société avait prévu et que ce qui est requis pour en faire un succès commercial».

«Bien que nous soyons évidemment déçus des résultats financiers du Toronto Star Touch, nous pouvons être résolument fiers du produit innovant et primé que nous avons créé», a-t-il ajouté.

L’entreprise, comme toutes les autres de l’industrie, fait face à un déclin des revenus publicitaires et à des recettes plus modestes que prévu pour les publicités numériques.

M. Boynton, qui a pris les rênes de l’entreprises en mars, a affirmé dans son message que cette décision avait été prise après une longue évaluation des options numériques pour les applications mobiles et les tablettes.

Le fait de passer de trois applications — tablette, mobile et format PDF — à deux sera moins coûteux, a-t-il soutenu.

Il a parlé du «Star Touch» comme d’une réussite éditoriale, doté d’un lectorat loyal — mais trop petit.

Torstar (TSX:TS.B) avait lancé l’application en septembre 2015 et investi plus de 20 millions $ dans ce projet. Elle était calquée de la plateforme du quotidien montréalais La Presse +, qui s’était révélée un succès à l’époque. Dans le cadre de ce virage, le Torstar avait embauché des dizaines de nouveaux employés.

Unifor, le syndicat représentant 17 des employés licenciés, avait travaillé avec l’entreprise pour développer l’application tablette qui sera bientôt révolue.

«Nous espérions que cela serait un modèle qui aiderait l’industrie à continuer d’appuyer le journalisme. C’est juste triste que cela sera bientôt chose du passé», s’est désolé Jim Rankin, président du syndicat pour les employés du Toronto Star.

Le syndicat dit ne pas savoir si la nouvelle application nécessitera des employés supplémentaires, mais elle prévoit discuter avec l’entreprise des différentes possibilités pour ses membres.

— — —

Torstar détient un investissement dans La Presse canadienne dans le cadre d’une entente conjointe avec une filiale du «Globe and Mail» et la société mère du quotidien «La Presse» de Montréal.

Comments: 0